↑ Remonter

Stèle franco-chinoise au Mémorial du Xingyiquan à Shenzhou dans le Hebei

dans avec 0 commentaires

Il existe trois grands styles de l'art du poing de l'interne *, le Taijiquan (Tai Chi Chuan) ou « Poing du Grand Faite », le Xingyiquan (Hsing I Chuan) ou « Poing de l'Intention prenant Forme » et le Baguazhang (Pa Houa Tchang) ou « Paume des Huit Trigrammes ».

Le Xingyiquan a été originellement initié par le Général Yue Fei (1103 1142) et depuis cette époque s'est diversifié en plusieurs branches. Dans les années 1870 l'un des maîtres les plus réputés, Li Laoneng (Li Luoneng, Li Nengjan, Li Feifu suivant les transcriptions) (1795 1881) s'est établi à Shenzhou dans le Hebei où il a développé sa propre école le Yiquan. Il a eu plusieurs disciples également très réputés donc le fameux Guo Yunshen (Kuo Yun Shen ou Fo Jun Sha) (1864 -1935), surnommé « La Paume Dévastatrice du Bouddha » ou « Paume Divine » qui à son tour prolongea la filiation en nommant son école Wuxingquan « Poing des Cinq Mouvements ». Parmi ses disciples un nommé Wang Xiangzhai (Wang Hsiang Chai ou Wang Yu Seng) (1885 1963) qui nomma son école Dachengquan (Poing du Grand Dénouement) puis qui reprit également le nom de Yiquan (Poing de l'Intention). Celui-ci à son tour transmit sa succession à Wang Zemin (Wong Tse Ming, Tai Ming Wong) (1909 2002) dont l’école fut nommée Liananhuanquan (Poing des Générations Libres).

En 1970 il accepta comme élève Georges Charles qui deviendra son seul disciple occidental.  En 1979, au moment du retour pour la Chine, il lui léguera la succession de son école qui deviendra alors San Yiquan ou « Poing des Trois-Un ». Cette pratique est donc présente en France depuis le début des années cinquante et a été prise en charge dans les années quatre-vingt par ce même Georges Charles qui l'a transmise parallèlement au Daoyin Qigong du Lingbaoming (TaoYin Chi Kung du Ling Pao Ming) l'un des trois grands courants des « praticiens du Tao » (Daojiao). 

Ce 18 octobre 2014 a été officiellement inauguré à Shenzhou dans le Hebei « Terre Sacrée du Xingyi » un important mémorial pour honorer Li Laoneng et ses successeurs. Et, fait exceptionnel puisque unique dans les annales, une stèle franco-chinoise a été érigée parmi les autres reconnaissant Georges Charles comme successeur direct en cinquième génération et chef de file (Shengren Daoshi)  de l'Ecole San Yiquan. En 2009 le Xingyiquan a été officiellement reconnu comme « Trésor immatériel et spirituel de la Chine et Patrimoine historique et culturel de la Chine ».
Ce qui donne évidemment une autre dimension à cette pratique encore assez mal connue hors des frontières de la Chine. La notion d'une tradition qui se transmet de génération en génération depuis plusieurs siècles tout en sachant évoluer, ce qui est impliqué par le changement de nom des écoles successives, est une caractéristique chinoise où la tradition évoque également la modernité, donc la capacité d'adaptation, tout en conservant les fondements essentiels qui sont invariables. La particularité de cette branche du Hebei est de tenir compte de l'aspect énergétique de la pratique suivant la fameuse règle du « Yin Yang Wuxing » ( Yin Yang Cinq Mouvements) et de ses applications. Cette reconnaissance d'un occidental, non-Chinois, en tant que représentant de cette tradition est la preuve de cette capacité d'adaptation.   

                       

* On distingue le Poing de l'Interne, d'origine chinoise (comme le Taijiquan, le Xingyiquan et le Baguazhang) du poing de l'Externe, d'origine non chinoise (comme le Kung-Fu Wushu de Shaolin puisqu'issu de Bodhidharma (Daruma) qui venait de l'Inde). La pratique de l'Interne (Neijia) est donc lié aux familles, aux clans tandis que la pratique de l'Externe (Waijia) se faisait en dehors de celles-ci, plus particulièrement dans les monastères. Les arts de l'Interne demeurent normalement très attachés à la cosmogonie et à la symbolique traditionnelle. Ce qui explique leur particularité.

Pour en savoir plus : http://www.tao-yin.com

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Pour pouvoir commenter un billet de blog, il faut être membre. Enregistrez-vous gratuitement ici.
image description