Jīng Fāng 经方 : pour une évolution de nos pratiques

Dans Phytothérapie chinoise

Par Nicolas Berger


Jīng Fāng 经方, prescriptions classiques !

Voilà un terme qui, il y a encore peu, n’était pas aussi répandu qu’aujourd’hui.

Comme pour beaucoup d’autres sujets, à l’instar des Páo Zhì 炮制 (préparation des substances médicinales), des Duì Yào 对药 (les couples de substances médicinales), des Xiǎo Fāng 小方 (les petites formules), de la méthode taiwanaise des combinaisons des formules ou encore des techniques d’acupuncture hors du système conventionnel qu’il réunit dans la Formation Supérieure en Acupuncture, Philippe Sionneau a popularisé de nombreuses techniques communément employées aujourd’hui. Il fait partie de ses rares précurseurs qui enrichissent nos pratiques et font évoluer, réellement, la profession. Bon nombre d’étudiants et de praticiens lui doivent beaucoup.

Philippe est mon enseignant, et sans lui, j’aurais depuis longtemps abandonné la médecine chinoise. La qualité de ses recherches, de sa pratique, qu’il livre dans ses formations, ainsi que sa pédagogie et sa passion communicative pour la médecine chinoise, ont fait que j’ai perduré dans cette voie ; me menant par la suite, bien plus loin que ce que je n’aurai jamais pu imaginer.  

Malgré la distance, évoluant en Chine puis à Taiwan, Philippe et moi avons gardé contact. Alors qu’il débutait une nouvelle session de formation sur la pharmacopée, Philippe m’a proposé de le rejoindre et de m’initier (merveille de la technologie et des cours en ligne) aux prescriptions classiques. Je m’étais depuis plusieurs années entièrement focalisé sur mes recherches concernant l’acupuncture de la famille Tung. Se présentait ainsi à moi l’opportunité d’appréhender une matière, qui m’avait été familière, la pharmacopée, sous un angle nouveau. J’acceptais, ainsi, sa proposition.

L’approche du Shāng Hán Lùn 伤寒论 (Traité des blessures du froid) [1] et du Jīn Guì Yào Lüè 金贵要略 (Précis du coffre d’or)[2] selon la lignée du Dr Hú Xī Shù 胡希恕 présentée dans la Formation Supérieure en Pharmacopée Chinoise dépasse de loin l’enseignement initial que j’avais reçu de la phytothérapie chinoise ; non pas d’un point de vue des connaissances théoriques ou du volume d’information qu’elle contient, mais bien de celui de son pragmatisme et des applications cliniques qu’elle permet.

Plus qu’une « étude » de la pharmacopée, cette formation est une réelle initiation aux arts indissociables du diagnostic et de la thérapeutique selon une interprétation des textes de Zhāng Zhòng jǐng 张仲景[3]. C’est grâce à elle que la phytothérapie chinoise a pris, pour moi, tout son sens.

Animé par ces perspectives nouvelles et cette vision clinique, je n’ai eu de cesse, de me plonger dans les textes chinois pour me familiariser davantage avec les spécificités de ce courant et approfondir ma maîtrise du sujet.

Le projet Jīng Fāng 经方

Je connais la valeur que représente l’accès à la langue chinoise, et ne sais que trop bien combien nos écoles manquent de cette compétence. Beaucoup de thérapeutes aimeraient pouvoir accéder à des informations précieuses que seuls les textes chinois contiennent. Elles permettraient à nombre d’entre-deux d’enrichir et parfaire leurs pratiques. C’est conscient de cette lacune de notre profession que Philippe est venu me solliciter. J’ai, ainsi, accepté ce défi, dans l’idée de non seulement, l’assister dans l’enseignement de cette matière, mais de jouer un rôle actif dans le développement des prescriptions classiques (Jīng Fāng) en France. D’assumer un rôle de chercheur, pouvant accéder aux sources primaires et affiner le contenu de la formation, mais également celui de pédagogue, à même de présenter avec l’aide d’outils pédagogiques tirés de son expérience d’étudiant une matière déjà éprouvée. Enfin, dynamiser une communauté d’apprenants et de praticiens atours de nouveaux supports.

La tâche est grande et sera progressive. Pour ce faire, nous avons eu l’idée de partager une série de textes de nature différente dont nous vous proposerons la lecture. Ils auront pour but de s’adresser aux néophytes, tout autant qu’aux initiés, et traiteront de thématiques variées, mais essentielles à la juste compréhension de la pratique des Jīng Fāng. Je présenterai les articles sous les formes suivantes :

  • De traductions littérales issues des nombreux ouvrages qui composent la littérature des Jīng Fāng de la lignée du docteur Hú Xī Shù.
  • Des sélections/compilations de plusieurs textes pour éclaircir certains aspects théoriques.
  • Des compositions et analyses personnelles pour expliquer l’essence des prescriptions classiques.
  • Des présentations de cas cliniques suivis de leur discussion.

L’objectif est clair, si nous voulons faire grandir notre profession il nous faut augmenter notre niveau de compétence. La première étape étant de sensibiliser le plus grand nombre à la pharmacopée chinoise. Nous croyons que les prescriptions classiques, étudiées au travers de cette approche, sont ce sésame qui en finira avec le mythe d’une pharmacopée complexe et inaccessible. Leur diffusion à un large public d’étudiants et de thérapeutes sera un outil indispensable dans la prise en charge de nos patients et un pas de plus vers une professionnalisation de notre métier. Si, comme nous le croyons, la diffusion des Jīng Fāng parvient à un niveau raisonnable, ce sont les pratiques de chacun qui en bénéficieront. De nombreuses possibilités de développement s’offriront à nous en tant que communauté de praticiens et praticiennes.

En tant que chercheur et enseignant, je suis heureux de pouvoir participer à un tel projet, épaulé par un clinicien et ami de longue date. Une contribution pour la profession qui, je l’espère, permettra au plus grand nombre d’apprécier et de partager les merveilles de cet art médical.

Pour initier mon action, je vous propose le premier article, tiré de l’œuvre du Dr Féng Shì Lún (冯世纶) l’actuel dépositaire de cette lignée médicale : Explication de l’utilisation de Shēng Shí Gāo 生石膏 (gypsum fibrosum). J’espère qu’il vous inspirera et vous donnera envie d’aller plus loin dans cet univers remarquable et d’une efficacité parfois déconcertante.

Nicolas Berger
Le 08.02 2022.
Hualien. Taiwan.

Notes

[1] Un des quatre canons de la médecine chinoise

[2] Le Shāng Hán Lùn et le Jīn Guì Yào Lüè sont les textes fondateurs de la pratique des Jīng Fāng. Ils étaient originellement réunis dans un même ouvrage le Shāng Hán Zá Bìng Lùn 伤寒杂病论.

[3] Auteur du Shāng Hán Zá Bìng Lùn 伤寒杂病论 150–219 (Dynastie des Han de l’est).

***********************************

Se former en acupuncture - la formation qui change tout : cliquez ici pour en savoir plus...

Se former en pharmacopée chinoise - la formation de référence : cliquez ici pour en savoir plus...

Se former à la diététique chinoise - les vrais outils de la diétothérapie chinoise : cliquez ici pour en savoir plus...

Se former au Qi Gong de santé - indispensable aux praticiens de médecine chinoise : cliquez ici pour en savoir plus...

Se former au massage chinois TuiNa - formation ultra pratique : cliquez ici pour en savoir plus...

Apprendre des théories fondamentales de la médecine chinoise et de la pharmacopée en ligne : cliquez ici pour en savoir plus...

Des formations en ligne de grande qualité pédagogique en médecine chinoise : cliquez ici pour en savoir plus...

Des livres de référence pour l'étude et la pratique de l’acupuncture et la médecine chinoise : cliquez ici pour en savoir plus...

Consultation de médecine traditionnelle chinoise avec Philippe Sionneau : cliquez ici pour en savoir plus...

Remonter