Remonter

Scoliose, chirurgie, acupuncture

Rang

Nombre de messages : 1

Rejoint 2011-08-14

Bonjour à tout le monde,
Je vous reviens aprés quelques années de silence. Je vous avais perdu à-travers les multiples caneaux du web. Aujourd’hui, je vous retrouve!
J’aimerais vous poser un cas. Depuis 2005 j’ai appris suite à des radios tragiques, souffrir d’une scoliose sérieuse. J’ai pu alors rencontrer un rhumatologue effrayant de menaces concernant ma qualité de fin de vie - il m’envoya à un chirurgien aussi pis que lui, si ça n’est plus! ... Ma solution étant dans une opération chirurgicale pour moi, effrayante. Grande tige dans le dos + travail sur le canal rachidien qui a rétréci. Entre-temps, une hernie discale est apparue. Bref, j’ai “beau-dos” :-)
De ces deux rencontres, j’en garde un trauma car tous les jours, je suis enfermée dans mon corps et j’en ai peur. Je regrette ce jour où j’ai rencontré ces deux personnes.
Je ne crois pas en cette opération chirurgicale. J’ai comme cette terrible intuition que ma vie va se rompre ici d’avantage.
A Paris, j’ai cependant trouvé un rhumatologue qui pense que mon dos se tassera avec l’âge et me conseille de ne pas y toucher. Il est spécialiste dans les prothèses. Je fais donc avec de la cortisone -parfois, étant donné une tendinite chronique- et tous les jours, des anti-inflammatoires avec un médicament pour protéger l’estomac
_________________ Et l’acupuncture? - Peut elle remédier à cette douleur quotidienne?
j’ai un rendez-vous en acupuncture dans 15 jours. Puis je y aller confiante avec plus d’espoirs? - que puis je demander à cet acupuncteur? - quelle devra être mon attitude?
Peut on considérere l’acupuncture comme médecine entière? Car par-dessus tout cela, je souffre d’une fatigue physique et intellectuelle et qui déprime + une sévère acnée rosacée et de problèmes aux yeux, des kystes à opérer.
Oui, j’en ai assez d’être une pièce de viande et qui doit aller -ici- chez l’ophtamo et là-chez le dermatologue etc ....
J’espère avoir été claire. Je pense aussi que ma douleur dorsale m’amène à déprimer et me sentir recluse.
Bien à vous et merci de m’avoir lue.

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 4244

Rejoint 2011-04-13

windows - 14 Août 2011 08:23 MATIN

Et l’acupuncture? - Peut elle remédier à cette douleur quotidienne?

Oui ou tout au moins elle peut réduire la douleur jusqu’à ce qu’elle devienne tolérable. Il est toujours plus difficile de lutter contre la douleur quand l’origine est structurelle (déformation physique) mais on peut parfois avoir des résultats étonnants. Mais ne vous bloquer pas avec l’acupuncture ! la phytothérapie chinoise peut énormément vous aider aussi. La médecine chinoise, c’est avant tout la phytothérapie.

windows - 14 Août 2011 08:23 MATIN

j’ai un rendez-vous en acupuncture dans 15 jours. Puis je y aller confiante avec plus d’espoirs? - que puis je demander à cet acupuncteur? - quelle devra être mon attitude?

Si vous tombez sur un bon acupuncteur, demandez-lui simplement de faire disparaître votre douleur.

windows - 14 Août 2011 08:23 MATIN

Peut on considérere l’acupuncture comme médecine entière?

NON pas du tout. Ce n’est qu’une des différentes thérapeutiques d’un système médical complet : la médecine chinoise. La médecine chinoise intègre une physiologie, une anatomie, une physiopathologie, une étiologie, un diagnostic et un arsenal thérapeutique comme l’acupuncture, certes, mais aussi la phytothérapie chinoise, la diététique chinoise, le massage et les manipulations osteo-articulaires chinoises, etc. Comprenez-vous ? L’acupuncture n’est qu’n petit morceau d’un grand ensemble et ne pratiquer que l’acupuncture est limitant pour un praticien…

 

Rang

Nombre de messages : 1

Rejoint 2011-08-14

Bonjour à tous

Un grand merci pour vos réponses.
Dans un sens, elles rationnalisent mon intuition. Oui, l’opération chirurgicale est une dernière option et de préférence à éviter quand cela est possible.  Concernant la phytothérapie chinoise, je m’y intéresse au-niveau de mes capacités. Le grand problème réside ici dans le manque de thérapeutes dans ce domaine. A cela, je doute de certains qui manipulent ce savoir. Comment reconnaître un bon phytothérapeute? - Quant au Tuina, encore faut il trouver ici un praticien à ce niveau. Il est dommage qu’on ne puisse bénéficier de “toute” la médecine chinoise.
Pour l’instant, je me vois obligée de me contenter de l’acupuncture et d’y ajouter la kiney + mes médicaments allopathiques.
Je continue de faire des recherches concernant la phytothérapie.
Les praticiens utilisant la méthode Mézières sont aussi rares, plus rares que les acupuncteurs et j’habite la campagne. Ces activités sont surtout concentrées dans les grandes villes ou zones côtées et touristiques.
C’est dommage.
Il me reste une question à-propos du Sotai japonais, de la moxibustion japonaise. Je vais voir à-propos, j’aurai à regarder sur votre site à-propos.
Merci encore et répondre aux questions des patients, c’est quelque-part dèjà les soigner et surtout briser la glace autour d’eux, cette glace et cet isolement que crée la douleur physique.
Bonne continuation.

Rang

Nombre de messages : 25

Rejoint 2011-07-03

Bonjour,

Je voudrais ajouter une chose. Ce qui est de moins en moins rare dans les campagnes, ce sont les cours de QiGong. Le QiGong permet d’abord de se réconcilier avec son corps en permettant au Qi et au Sang de s’écouler librement. Les articulations, les tendons, les muscles sont sollicités doucement pour permettre une relaxation profonde du corps, un relâchement propice à la bonne circulation des différents fluides.
Ceci amène deux choses : la première, un esprit calme et détendu, plus disponible pour appréhender une amélioration des symptômes, et une meilleure vision des différents soin. Cela provoque une meilleure efficacité de la médecine chinoise en éliminant le stress et l’anxiété.
La deuxième chose, l’atténuation progressive des douleurs, là encore, cela permet de se sentir mieux et de mieux appréhender les effets d’une médecine par la mobilisation du corps entier.

D’ailleurs, et j’aimerai que d’autres puissent le confirmer, ou l’infirmer, mon expérience clinique montre un résultat beaucoup plus rapide en nombre de séance sur des personnes qui pratiquent (correctement… mais c’est une autre histoire) régulièrement le QiGong et/ou le Taichi, que sur des personnes qui ne pratiquent pas de discipline énergétique sérieuse.
J’ai eu l’occasion de vérifier cela sur un grand nombre de mes propres élèves, et là, les résultats ont été sidérants.

Voilà, c’était juste une remarque.
Vive le QiGong,
Vive la médecine chinoise