Remonter

Epilation laser et médecine chinoise

Rang

Nombre de messages : 6

Rejoint 2018-07-25

Bonjour,

Plus je lis de choses sur les méridiens, la circulation du qi etc. plus je me pose de questions concernant la pratique de l’épilation laser, et notamment au niveau des aisselles.

D’après-vous, est-ce réellement sans risque ou ces pratiques pourraient-elles perturber/endommager les méridiens/circulation du qi ?

Après avoir fait 5 séances sans trop me poser de questions (car plein d’amies le font, on en parle partout etc.) j’ai commencé à mieux me renseigner récemment et une des découvertes que j’ai faites est qu’en détruisant le bulbe pileux, le laser endommage aussi généralement les glandes (sébacées et sudoripares, surtout les aprocrines - celles qui sécrètent les phéromones).
Bref, le résultat est plus complexe qu’une simple élimination des poils et je me demande maintenant si c’est réellement sain et sans danger (et je regrette de l’avoir fait !).

Je serais curieuse de savoir ce que vous en pensez à travers la vision du corps de la médecine chinoise.

Merci d’avance et bonne soirée !

C

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 2927

Rejoint 2011-04-13

Charlotte,

Je ne suis pas expert sur l’impact sur le corps de l’épilation au laser.
S’il s’agit d’une simple destruction du bulbe pileux, cela ne me paraît pas un gros souci.
En revanche, si les glandes sébacées, sudoripares, aprocrines, sont lésées, cela me paraît moins bénin.
Probablement que sur une surface peu étendue, les aisselles, l’impact sur la santé est peu importante.
Mais c’est quand même limite car les aisselles font partie des zones de régulation de la température du corps.
Il est possible que pour les personnes plus fragiles, le fait de ne plus pouvoir transpirer dans cette zone favorise une augmentation de la température corporelle en cas de grosse chaleur.
Tout cela serait à vérifier. Dans la vision chinoise, tout ce qui s’oppose à l’intégrité du corps est péjoratif.

Rang

Nombre de messages : 6

Rejoint 2018-07-25

Avec beaucoup de retard, merci pour ta réponse Philippe !
Le fait que cette pratique s’oppose, comme tu l’écris, à l’intégrité du corps (et ce de façon définitive) est effectivement ce qui me dérange le plus.