Remonter

“Fédération des professionnels de santé et des vétérinaires utilisant l’acupuncture et ses techniques associées”

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 182

Rejoint 2011-07-04

Et un nouveau coup porté à notre profession…la chasse aux sorcières continue !!!!!!

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/02/10/les-professionnels-de-l-acupuncture-ont-desormais-leur-federation-officielle_1641954_3244.html

La discrétion est plus que jamais de mise car la pression va s’accentuer pour qu’ils conservent leur monopole.

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 4778

Rejoint 2011-04-13

stipe - 20 Février 2012 08:35 MATIN

La discrétion est plus que jamais de mise car la pression va s’accentuer pour qu’ils conservent leur monopole.

Ceci est le résultat de 15 ans d’immobilisme de la part des fédérations, 15 ans où justement on prônait le fait de surtout ne rien faire, se cacher comme des rats. C’est comme cela que nous voyons la pratique de notre profession : rester cacher dans des caves ? Il serait temps que nous prenions notre destin en main collectivement et que nous sortions à la lumière. La société a besoin de nous et nous pouvons être très utile au système de santé. Démontrons que nous avons notre place dans la société.

Avatar
Rang

Nombre de messages : 24

Rejoint 2011-07-06

Et un nouveau coup porté à notre profession

Et pas le dernier!

15 ans d’immobilisme de la part des fédérations

c’est pour cette raison que je n’ai jamais adhéré.

la pression va s’accentuer pour qu’ils conservent leur monopole

Les rats ce sont eux…qui grignotent chaque jour un peu plus.

C’est un point vu qui est le mien.

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 4778

Rejoint 2011-04-13

Maria,

Je n’ai pas l’impression que notre profession est grignotée par les “légaux”.
C’est nous qui à l’inverse gagnons du terrain de plus en plus.
Mais il est essentiel maintenant de nous imposer en tant que profession à part entière et digne de confiance.
Nous devons passer de l’étape de l’amateurisme joyeux à celui du professionnalisme stable.
Pour cela j’invite tous les praticiens à participer aux activités de l’organisation qui aujourd’hui est la mieux placée pour défendre notre avenir : l’osmc C’est le moment.
http://www.osmc.fr/

Rang

Nombre de messages : 9

Rejoint 2011-07-03

Bonjour,

Sans esprit polémique, vous êtes nombreux à reconnaître l’insuffisance des écoles qui forment les non médecins à l’acupuncture.
Les médecins acupuncteurs pratiquent uniquement l’Acu après une formation universitaire de trois ans (comprenant stages pratiques “au lit du patient” et formation théorique): là aussi il est clair que cette formation n’est pas suffisante pour maîtriser une discipline aussi subtile que l’acu.
A partir de là, chez les non médecins ET CHEZ les médecins, il y a 2 catégories: ceux qui se lancent dans la pratique de l’Acu avec leur maigre bagage (universitaire ou celui de ces écoles tant décriées) et pensent cela suffisant, et ceux qui ont l’intuition que ces “diplômes” ne sont qu’une base pour developper leur savoir faire et implicitement reconnaître leurs limites.
Par contre les mauvais médecins acupuncteurs ont une expérience médicale universitaire occidentale qui leur permet, DANS UN PAYS OCCIDENTAL comme la France, de renforcer leurs propres limites et de diriger les patients vers les bonnes personnes maîtrisant la médecine de référence en France….ce n’est sans doute pas le cas des mauvais praticiens de MTC non médecins.
En clair je pense que des mauvais médecins acupuncteurs existent de même que des mauvais acupuncteurs non médecins mais ces derniers n’ont pas de connaissances suffisantes en médecine occidentale pour orienter un patient malade. Voilà la crainte des médecins, je ne pense pas qu’ils protègent “leur près carré”...
A ce jour, la Médecine occidentale reste la médecine de référence en France…Il me semble normal de proposer une autre médecine comme la médecine chinoise aux patients français et là je rejoins totalement le discours de Philippe Sionneau: c’est aux non médecin de montrer qu’ils sont capables de former des acupuncteurs de qualité capable de travailler avec des médecins généraliste et spécialiste pour le bien du patient.

Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 69

Rejoint 2011-07-06

“En clair je pense que des mauvais médecins acupuncteurs existent de même que des mauvais acupuncteurs non médecins mais ces derniers n’ont pas de connaissances suffisantes en médecine occidentale pour orienter un patient malade. “

Ceci est typiquement un jugement qui a sa valeur dans l’abstrait et qui n’existe pas dans la pratique concrête. Pratiquement, concretement,

premièrement, la plupart des patients eux-même sont suffisment de bon sens pour s’orienter d’eux-même vers le médecin traitant, - et c’est ce qui se passe souvent, avant qu’ils viennent voir le praticien chinois.
deuxièmement, le praticien n’a pas besoin de tonnes de connaissance en médecine occidentale pour lui aussi simplement poser la question ” vous avez été voir un médecin ?” et c’est ce qu’il fait la plupart du temps. Il est d’autre part sensé connaitre les limites de son art au moment T.
troisièmement, l’accupuncture n’est qu’une partie de la médecine chinoise et ses champs d’application ne sont pas les même que l’ensemble de la médecine chinoise.
quatrièmement, pour des raisons historiques , la formation en trois ans des médecins n’a pas grand chose à voir avec la médecine chinoise. Les bons accupuncteurs médecins sont ceux qui ont suivi une formation de médecine chinoise hors de ce cursus - je n’invente rien, demandez leur.

“Voilà la crainte des médecins, je ne pense pas qu’ils protègent “leur près carré”...” bien sûr que si ! pas tant leur pré carré financier que leur pré carré intellectuel. La seule chose que je reconnais c’est leur exigence de qualité de soins - pour le reste, ils ne savent tout simplement pas, en général, ce qu’est la médecine chinoise, et ça n’a rien d’étonnant.

Rang

Nombre de messages : 9

Rejoint 2011-07-03

Cher Michelg,
Il me semble que le sujet de la discussion était la création de la « Fédération des professionnels de santé et des vétérinaires utilisant l’acupuncture et ses techniques associées » vécue comme une « chasse aux sorcières » par les praticiens non médecins. Dans mon mail précédent, je cherchais juste à montrer qu’il n’y avait pas de chasse aux sorcières orchestrée pas « des rats… !!!??? »… L’acupuncture pratiquée par les non médecins n’est pas officiellement reconnue en France : ceci est un fait…je ne dis pas que je le cautionne. Je pense que le manque de contrôle sur la qualité de la formation pratiquée dans différentes écoles privées peut expliquer la réticence des instances médicales ordinales à cette reconnaissance professionnelle. Effectivement pour lever cette suspicion, il faudrait que les non médecins démontrent leur professionnalisme : cela peut passer par une organisation comme l’OSMC.
Biensûr un diplôme n’est pas la garantie d’une compétence (comme vous le dites des médecins) : c’est nécessaire mais pas suffisant.
Donc actuellement : - cursus médical occidental + formation universitaire (avec toutes ses imperfections, je vous le concède) = exercice légal de l’acu en France….c’est comme cela, je n’y peux rien (même si c’est critiquable !!! )
- diplôme universitaire de MTC chinois acquis en France par différentes écoles (qui sont sur ce forum ouvertement critiquées pour la qualité de leur formation….au même titre que les DU d’acu « français » ) = pratique de la médecine en Chine en toute légalité.
- Il reste à inventer la troisième possibilité : valider une formation sérieuse reconnue par tous les dirigeants des écoles et les professeurs de MTC français, se battre pour la faire reconnaître par les instances ordinales médicales Françaises (c’est comme cela, la médecine de référence en France c’est la médecine occidentale et ce sont ces instances qui décident), de façon à ce que la MTC soit reconnue par le sérieux de sa formation, l’unisson de ces dirigeants…cela ne semble pas le cas à l’heure actuelle.

Alors, si je peux me permettre un dernier commentaire, SANS AGGRESSIVITE AUCUNE, ne jetez pas l’opprobre sur les médecins en leur reprochant « de vouloir conserver leur monopole » tant que vous n’avez pas fait le ménage dans votre profession…quand il s’agit de soigner les patients malades il n’ y a pas de « monopole », toutes personnes qui fait montre de son sérieux peut faire bouger les choses y compris chez les conservateurs médecins occidentaux :) :) :) (ils évoluent aussi !!!! :) :) :))
 

Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 69

Rejoint 2011-07-06

“Alors, si je peux me permettre un dernier commentaire, SANS AGGRESSIVITE AUCUNE, ne jetez pas l’opprobre sur les médecins en leur reprochant « de vouloir conserver leur monopole » tant que vous n’avez pas fait le ménage dans votre profession…quand il s’agit de soigner les patients malades il n’ y a pas de « monopole », toutes personnes qui fait montre de son sérieux peut faire bouger les choses y compris chez les conservateurs médecins occidentaux :) :) :) (ils évoluent aussi !!!! :) :) :))”

———

Il y aurait beaucoup à dire là dessus, je ne crois pas que ce soit si simple. Mais oui, une clef essentielle ( même si je ne crois pas que ce soit la seule, malheureusement, il y a aussi largement des dimensions politiques et économiques en jeu ), c’est de toujours travailler d’avantage dans le sens du sérieux, de la compétence et du professionalisme. Ce point étant certain, il y aurait aussi possibilité de réfléchir beaucoup sur la responsabilisation par chaque individu de sa propre santé, des exigences et des choix personnels.
Il n’y a pas que les médecins ( loin de moi de mépriser la médecine occidentale, que je considère comme une des plus belles réussites de la culture occidentale - même si les bémols me parraissent aussi essentiels ) qu’il s’agit de faire bouger, ni non plus les praticiens chinois, mais les patients potentiels. Mais tout ça avance, avance -


( tiens ! des smileys sont apparus dans la citation ! c’est pas volontaire ! )