Remonter

calcul rein

Rang

Nombre de messages : 6

Rejoint 2016-05-30

Bonjour j’ai un patient qui à des lithiases aux reins
Diag; douleur aux reins et en bas du dos, poul en corde sur le rein et la rate. La patients souffre d’une déficiente de rate assez importante, (beaucoup de balonnements, ne digère pas bien,fatigue après le repas ...)

Analyse rein droit en sept 2016 : lithiase de 8 mm.
Et rein gauche : 12 mm

ji nei jin 3gr et jin qian cao à 10 gr Mais envie de vomir donc passer à 8 gr avec gingembre pendant 1an.

Douleur bas du dos disparus mais revient en arrêtant la pharmaco

Analyse rein droit octobre 2017 ; lithiase est à 6.6mm et apparition d’un autre à 5.6mm
Et rein gauche: 12.3 mm.


Je trouve aujourd’hui des bons résultats sur le symptôme (douleur bas du dos), mais des résutats décevant sur les lithiases .

Faudrait il augmenter la posologie et rajouter d’autre plantes pour les envies de vomir? Rajouter d’autres plantes qui travail sur les lithiases? Est ce que des personnes ont eu des résultats sur ce genre de cas?

Merci

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 3290

Rejoint 2011-04-13

lolo,

Tout d’abord, il n’est pas toujours facile de “réduire” un calcul chez une personne qui a tendance à en produire continuellement. Je veux dire que certaines personnes ont un métabolisme qui favorise cette accumulation. Ensuite, si ces personnes ne modifient pas certaines choses dans leur alimentation, les concrétions continueront à se faire. En outre, il y a 4 types de lithiases rénales. Toutes ne se traitent pas avec la phyto chinoise de la même manière. Enfin, la posologie n’est pas une blague que les chinois ont inventé il y a 2000 ans ! En dessous d’une certaine posologie, l’action est trop faible pour transformer le fonctionnement du corps et soigner la pathologie.

Rang

Nombre de messages : 6

Rejoint 2016-05-30

Merci philippe pour ta réponse, mais qui m’amène à d’autre question. J’ai beaucoup travaillé ton bouquin sur la diétetique du tao que je trouve vraiment très bien et que j’applique à ma pratiqu. Merci j’ai des résultats remarquable. Mais dans ce cas clinique, ma patiente ne consomme pas de laitage, ni de fruit et encore moins des cruditées. Ses repas sont orientés avec des légumes cuits , des féculents (riz) et un peu des protéines (poisson) pour le midi et sans protéine le soir. Y aurait il une alimentation particulière?
J’aimerai en savoir plus sur les 4 types de lithiases rénales, y aurait il un bouquin?
Pour la posologie j’aimerai bien augmenter, mais elle ne supporte pas les plantes même avec le gingembre, y aurait il d’autres plantes que je peu rajouter pour une meilleur assimilation? Mais avant tout je suis très interréssé sur le diag des 4 types de lithiases en MTC.

Merci

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 3290

Rejoint 2011-04-13

Je ne parle pas de 4 types de lithiases selon la “MTC” mais selon la médecine occidentale.
Chacune a une cause différente. Et certaines d’entre elles sont associées à une adaptation alimentaire particulière.
Rien de secret. Par ailleurs, en médecine chinoise, la lithiase rénale est classée sous le terme de Shi Lin, la strangurie par pierre (lithiase). Je pense que tu peux alterner les plantes pour voir s’il elle supporte mieux certaines et ainsi doser un peu plus.

Rang

Nombre de messages : 4

Rejoint 2014-08-09

Bonjour,

Comment explique-t-on la création des calculs et notamment oxalocalcique en médecine chinoise?
Et comment peut-on limiter leur formations continuelles?

En France à part dire que c’est un problème d’alimentation (qu’il faut supprimer chocolat, laitages, viandes, café, thé, choux, tomates ...) de génétique ou la faute à pas de chance même auprès d’urologue, nous n’avons pas d’explications ....

En vous remerciant.

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 3290

Rejoint 2011-04-13

ophil,

ophil - 02 Janvier 2020 05:02 APRES MIDI

Comment explique-t-on la création des calculs et notamment oxalocalcique en médecine chinoise?
Et comment peut-on limiter leur formations continuelles?

Il existe différents mécanismes pathologiques qui peuvent expliquer ces concrétions oxalo-calciques.
Tout d’abord concrètement à ce qu’on entend régulièrement dans le monde de la médecine chinoise, les calculs rénaux n’ont rien à voir avec des mucosités.

Très souvent il y a un assèchement des liquides au niveau du foyer inférieur qui engendre une strangurie avec sable (shā lín 砂淋) ou encore une strangurie de la pierre (shí lìn 石淋). Ces dernières sont les noms chinois des lithiases urinaires, des lithiases rénales.

Le plus souvent cet assèchement est induit par une humidité chaleur latente dans le foyer inférieur. Celle-ci est favorisée par une mauvaise hygiène physique, une mauvaise hygiène alimentaire ou encore une agitation du feu ministre. D’autres mécanismes plus complexes peuvent aussi être à l’origine de cette humidité chaleur comme par exemple la combinaison d’humidité induite par un vide de rate et de chaleur engendrée par une surpression du foie. Si à ce genre de circonstance le patient boit peu, consomme des aliments riches en oxalates et en calcium, tout est présent pour provoquer une lithiase rénale.

Pour prévenir les lithiases, il faut :

1- Rééquilibrer le patient en œuvrant sur sa dysharmonie (agitation feu ministre, humidité chaleur, vide de rate, surpression du foie, etc.)
2- Revoir l’hygiène alimentaire (en plus des interdictions traditionnelles)
3- Supprimer ou en tout cas réduire fortement les aliments riches en oxalate et calcium.
4- Eviter les compléments alimentaires de vitamine D et de calcium.