↑ Remonter

Syndrome de Raynaud - Le traiter ou vivre avec ?

Rang

Nombre de messages : 3

Rejoint 2011-10-30

Bonjour,

Depuis tout petit (aussi loin que je m’en souvienne), j’ai toujours eu tendance à avoir les mains (et en moindre mesure les pieds) paralysées dès qu’il fait froid. J’ai contourné le problème avec de bons gants en hiver (même si au ski ça ne suffisait pas et j’ai parfois mis une bonne heure après un retour au chaud pour retrouver une sensibilité dans les doigts), mais ce soucis m’a également contraint à démissionner de mon job de charpentier après 4 mois seulement (à l’arrivée de l’hiver) et étant actuellement musicien et professeur de musique, je suis parfois contraint à jouer à des températures moyennes (10-13°), ce que je n’arrive tout simplement pas à faire puisque mes doigts bougent au ralenti dans ces conditions.

La seule réponse intéressante qu’on m’ait proposée concerne le ginkgo biloba, qui fluidifie le sang.
Mais j’imagine que ça ne règle pas du tout le problème à la source : je souhaiterai donc traiter les causes de ce syndrome de Raynaud, raison pour laquelle je pense à me tourner vers un praticien de médecine chinoise.
Je suppose que ce syndrome trahi notamment des soucis d’équilibre plus profonds, raison de plus pour essayer de régler ça.

Je me suis d’abord dit : peu importe si ça me coûte un bras, mes mains me permettent de gagner ma vie alors je dois en prendre soin.
Mais après avoir consulté ce sujet de discussion : http://sionneau.com/forum/viewthread/752/  , je m’aperçois qu’il semble que même les praticiens les plus curieux et consciencieux soient complètement perdus face aux causes et traitements de cette maladie. Je n’ose donc pas imaginer ce qu’il en est des nombreux praticiens qui ne s’interrogent pas plus que ça quant à leur pratique…
Malheureusement, aller voir Mr Sionneau (qui semble plus que compétent en la matière, de ce que je peux lire ici et là depuis des années) pour des séances régulières est hors propos, car vivant en Savoie, je n’aurai pas les moyens de faire les allez-retours jusqu’en Espagne (et je doute qu’une consultation unique puisse résoudre le problème ad vitam aeternam, même si ça m’enchanterait) !

D’après-vous, consulter un praticien de ma région sans savoir s’il maîtrise le sujet pourrait-il améliorer ma situation même s’il n’est pas parfaitement au point dans son diagnostic et traitement ; ou est-ce-que ça risque plutôt de se limiter à une perte de temps et d’argent ?

Pour précisions :
- Mis à part les extrémités, je ne suis pas frileux du tout : je fais des footings à 0°C en short et torse-nu… Mais avec des moufles. Je ne crains pas non plus le chaud et ne transpire que très peu.
- Je suis à priori en très bonne santé et je ne suis JAMAIS malade (la dernière fois remonte à une dizaine d’années), je m’alimente bien et je fais beaucoup de sport (avec 15 minutes d’assouplissements tous les matins).
- Je n’ai que très peu de force dans les mains, bien que je pratique l’escalade et des instruments à cordes au quotidien (ce qui m’handicape donc dans ces deux pratiques, qui n’ont à priori pas affecté l’évolution du syndrome quand je les ai débutées). J’imagine qu’un lien avec le syndrome est possible.
- Même si j’ai très envie de me débarrasser de ce syndrome, je dispose de moyens limités car je ne travaille qu’à temps partiel pour préparer des diplômes musicaux. Je ne souhaite donc agir que si les chances de guérison sont plutôt bonnes.Si la solution consiste à consulter deux fois par mois jusqu’à la fin de ma vie, je ne pourrai malheureusement pas y souscrire pour l’instant.


Je vous remercie si vous avez eu le courage de lire jusqu’ici. Je suis conscient que ma question est délicate et ne remets pas en cause la bonne volonté de praticiens de ce forum (étant très conscient que la formation en médecine chinoise n’est pas aisée en France), et j’espère justement me tromper et trouver des praticiens qui sont très au point sur ce syndrome !

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 2614

Rejoint 2011-04-13

Michaniel - 17 Novembre 2017 10:27 MATIN

D’après-vous, consulter un praticien de ma région sans savoir s’il maîtrise le sujet pourrait-il améliorer ma situation même s’il n’est pas parfaitement au point dans son diagnostic et traitement ; ou est-ce-que ça risque plutôt de se limiter à une perte de temps et d’argent ?

Le plus simple est de lui demander au téléphone s’il connaît cette pathologie. Il existe beaucoup de praticiens compétents. Je vous suggère, certes l’acupuncture et aussi la phytothérapie chinoise.

Rang

Nombre de messages : 3

Rejoint 2011-10-30

Merci de votre réponse (avec un peu de retard) ! Ça me semble en effet être une bonne (et simple idée), je vais m’y atteler !