Remonter

Xiongbi

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 722

Rejoint 2012-08-06

Bonjour,

J’ai besoin d’une précision concernant les maladies occidentales, versant cœur, considérées comme des xiongbi.

Pas de pb pour l’angine de poitrine et l’infarctus du myocarde.

Correspondant à un spasme des artères coronaires, l’angor de Prinzmetal devrait être exclu. Le pouls est glissant (hua), c’est donc un shan.

La péricardique en fait-elle partie ?

De même, l’angor des affections valvulaires et des gros troncs artériels ?

Merci à tous de vos réponses.

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 4244

Rejoint 2011-04-13

Trebor,

Les shàn (疝) concernent uniquement les douleurs coliques dans le foyer inférieur, pas dans la poitrine.

L’obstruction de la poitrine (xiōng bì 胸痹) correspond à toutes maladies qui se manifestent par une douleur dans la poitrine. Donc toutes maladies du cœur, du poumon, de la poitrine qui se manifeste par une douleur dans cette zone est considérée comme xiōng bì 胸痹. Peu importe si le cœur, ses artères, ses valvules sont impliqués ou non.

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 722

Rejoint 2012-08-06

Bonjour Philippe,

D’accord pour le shan et le FI, on y retrouve les coliques néphrétiques et hépatiques.
Or, je pensais que le shan avait une application plus large et intéressait toutes les formes de spasmes. Puisque l’angor de Prinzmetal est un spasme, je l’aurais classé dans le shan du cœur.
Donc, si je comprends bien, puisqu’il y a douleur, Prinzmetal, les maladies des valves et des gros troncs artériels ainsi que la péricardite sont des xiongbi.

Il y a cependant quelque chose qui me gène.
Le bi est une obstruction du sang, ce qui ne correspond ni au Prinzmetal ni aux valvulopathies où s’accumulent des glaires (dépôts de calcium).
Or, on retrouve ces glaires dans les coliques néphrétiques et hépatiques.
On retrouve aussi ces glaires dans la pancréatite qui, selon ce que tu dis, n’est donc pas un shan de la Rate.

Merci de commenter mon écrit.

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 4244

Rejoint 2011-04-13

Trebor,

Trebor - 22 Juillet 2022 12:16 APRÈS-MIDI

Or, je pensais que le shan avait une application plus large et intéressait toutes les formes de spasmes.

Pas à ma connaissance.

Trebor - 22 Juillet 2022 12:16 APRÈS-MIDI


Le bi est une obstruction du sang,

Tu parles du obstruction (bì痹) ou du obstruction de la poitrine (xiōng bì 胸痹) ?
Si c’est le dernier, il relève d’une stagnation de qì, une stase de sang, une accumulation de mucosités, un vide de yáng ou un froid plénitude. La stase de sang est loin d’être la cause d’un xiōng bì 胸痹.

Trebor - 22 Juillet 2022 12:16 APRÈS-MIDI

Le bi est une obstruction du sang, ce qui ne correspond ni au Prinzmetal ni aux valvulopathies où s’accumulent des glaires (dépôts de calcium).

Dès qu’on essaye de penser la médecine chinoise avec la médecine occidentale, on éprouve des difficulté de compréhension qui nous fait manquer parfois le bon diagnostic.

Trebor - 22 Juillet 2022 12:16 APRÈS-MIDI

On retrouve aussi ces glaires dans la pancréatite qui, selon ce que tu dis, n’est donc pas un shan de la Rate.

La notion de shàn (疝) de la rate n’existe pas à ma connaissance. Je peux me tromper, mais je n’ai jamais vu ça.

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 722

Rejoint 2012-08-06

Bien reçu tes explications. Je pensais que le terme général bi concernait uniquement l’obstruction du sang, l’obstruction de la poitrine par conséquent.
Dans le xiongbi, il y a bien une stagnation de qi, une accumulation mucosités, un vide de yang, un froid-plénitude ; toutefois, selon ma connaissance, ils accompagnent toujours un stase de sang.
Ils peuvent donc exister sans stase de sang et constituent encore un xiongbi ?

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 4244

Rejoint 2011-04-13

En tout cas, dans les livres de médecine interne (chinoise), on présente des cadres cliniques sans stase de sang. Rappelle toi qu’un xiōng bì 胸痹 peut être en lien avec une maladie pulmonaire…

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 722

Rejoint 2012-08-06

Justement Philippe, toutes les maladies pulmonaires qui sont des xiongbi ont des douleurs thoraciques et des stases de sang !
C’est exactement ce que j’ai démontré, cas cliniques à l’appui, dans différents enseignements.