Remonter

Question de traduction

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 702

Rejoint 2012-08-06

Bonsoir tout le monde,

Inexpérimenté en langue chinoise, je me contente de mettre entre parenthèses les traductions connues en pinyin des termes médicaux que j’utilise.
J’aimerai faire un travail sur les trois noyaux de neidan vus à travers une pratique méditative : l’immobilité, le mystère, la transformation.
De ce que je connais, mystère = xuan, mais je n’en suis plus si certain ; transformation = hua, d’accord ; quant à immobilité, je n’ai aucune traduction satisfaisante.
Si je pouvais avoir une description des idéogrammes qui appuierai cette trilogie, ce serait parfait.

Merci à tous.

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 3976

Rejoint 2011-04-13

Trebor,

Je ne suis pas spécialiste de l’alchimie interne, cependant, je pense que tu fais allusion à jíng jìng 宁静 ou simplement jìng 静.

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 702

Rejoint 2012-08-06

Bonjour Philippe,

Je ne sais pas ce que signifie être un “spécialiste” de neidan, mais qu’importe.

Si j’ai bien compris, jing jing est l’immobilité ?

En allant sur le dictionnaire français vers chinois de google, voici ce que je lis.
- Mystère : Shénmì 神秘 : rien à voir avec ce que je sais de mystère = xuan avec l’idée de quelque chose de suspendu comme dans xuanlu 5VB et xuanzhong 39VB.
- Transformation = Zhuǎnxíng 转型 : quel rapport avec hua que nous connaissons ?
- Immobilité : Bù dòng 不动 : quel rapport avec jíng jìng ?

Là, je suis plutôt enfermé dans la célèbre prison américaine xing xing !

Merci de m’éclairer… avec la lumière du yuanshen s’il te plait, non pas avec cette vulgaire lumière pétrie d’ombre du zangshen.

 

 

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 702

Rejoint 2012-08-06

… qui ne fait que m’embrouiller en me ramenant sur ma misérable ignorance.

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 702

Rejoint 2012-08-06

Je continue sur un autre dictionnaire <https://chine.in/mandarin/dictionnaire>

xuán = mystérieux / obscur / incroyable : donc là, c’est bon.

huà = changer / transformer / fondre / digérer / se transformer en imitant un modèle / éduquer / transformer les moeurs / convertir / (suffixe) -fier / -iser : là aussi, c’est bon.

jìng jìng = tranquillement : avec le sens d’immobilité ?

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 702

Rejoint 2012-08-06

Désolé Philippe, ces satanées manipulations intempestives m’ont fait envoyer le message concernant la lumière du yuanshen avant que je n’ai pu corriger la phrase qui pourrait prêter à confusion. Je voulais écrire ta lumière du yuanshen par rapport à ma vulgaire lumière du zangshen.

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 3976

Rejoint 2011-04-13

Trebor - 23 Juillet 2021 10:13 MATIN


Je ne sais pas ce que signifie être un “spécialiste” de neidan, mais qu’importe.

Comme dans tous domaines, il y a une terminologie spécifique. Si je connais bien celle de la médecine chinoise, celle du neidan n’est pas ma spécialité.

Trebor - 23 Juillet 2021 10:13 MATIN

Si j’ai bien compris, jing jing est l’immobilité ?

Pardonne, moi je me suis trompé sur la première lettre !
C’est Níng jìng 宁静

Trebor - 23 Juillet 2021 10:26 MATIN

nìng jìng = tranquillement : avec le sens d’immobilité ?

Dans le monde du taoïsme et du confucianisme lorsqu’on veut parler de calme intérieur, dans le cadre d’une méditation par exemple, c’est le terme jìng 静 que l’on emploie. Cela va avec l’idée d’immobilité de l’esprit et de la forme. Je ne peux pas te garantir que c’est le terme que tu cherches.

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 702

Rejoint 2012-08-06

Finalement, je trouve les deux. Je vais choisir la 2e option et préciser qu’immobilité est assimilé à ning jing.

静静 jìng jìng : tranquillement

宁静 níng jìng : sérénité / calme / paisible / serein

Je voulais dire est qu’en méditation, l’immobilité de l’esprit est assimilée au Feu empereur ; tu le sais.
Or, cette immobilité est le témoin incarné du Ciel antérieur/yuanshen. Attention à cette précision : l’immobilité n’est pas le yuanshen, seulement son témoin incarné dans ou avec le corps. Quand la conscience s’est entièrement déplacée du mouvement du zangshen vers l’immobilité du Feu empereur, alors elle fait l’expérience du yuanshen.
Pour y arriver, la conscience doit entièrement réaliser la dissolution de la pensée et des émotions. Elles sont incluses dans le zangshen qui nous maintient dans l’espace-temps. Pour se faire, la conscience doit totalement accepter le mystère de l’existence ; à savoir, qu’il n’existe aucun lien mental intrinsèquement réel. Il n’est qu’une construction imaginaire du hun. Si nous avons pu personnellement le construire, nous seuls pouvons le défaire.
C’est alors que le yuanshen stimule la fonction de transformation de la rate et des reins pour réparer le corps. Elle se passe dans la 3e étape de neidan. Je pense (pense ?, ha, ha, ha !) que le processus commence à la fin de la 2e étape ou au cours d’elle quand elle est bien avancée.

Enfin… j’espère que je me suis bien fait comprendre. Je reconnais qu’entre le faire et le dire avec des mots incapables de rendre compte des états qui se situent au-delà d’eux, il y a un fossé.

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 702

Rejoint 2012-08-06

Après un déjeuner arrosé d’un bon thé, il me vient soudainement une autre idée pour faciliter ma demande.
Le terme “immobile” associé au Feu empereur doit correspondre exactement à ce que je cherche, puisqu’il correspond au yuanshen incarné.
Cet “immobile” est-il ning jing ? Dans ce cas, ma question est résolue !

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 3976

Rejoint 2011-04-13

Trebor - 23 Juillet 2021 01:57 APRÈS-MIDI

Cet “immobile” est-il ning jing ?

Sincèrement, je ne sais pas.

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 702

Rejoint 2012-08-06

Oui, mais dans tous tes écrits en chinois, tu dois bien pouvoir retrouver le terme immobile associé au Feu empereur, non ?

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 3976

Rejoint 2011-04-13

très probablement dans les ouvrages de neidan, dans les médicaux, on ne parle pas du feu monarque et de l’immobilité, etc. En revanche pour avoir lu quand même des textes d’alchimie interne, je crois que le terme que tu cherches est jìng 静.

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 702

Rejoint 2012-08-06

Je garde jìng 静 tel quel ou puis-je employer ningling qui fait je suis moins intelligent que j’en ai l’air ?

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 3976

Rejoint 2011-04-13

si tu utilises un seul caractère pour les 2 premiers aspects, utilise jing tout seul.

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 702

Rejoint 2012-08-06

Autre traduction pour l’expression stagnation de qi et accumulation de mucosités.
Pour stagnation de qi, j’ai “qizhi” ; pour mucosités, “tan”. Comment traduire accumulation des mucosités : tanji ?
Merci de vos éclairages.

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 3976

Rejoint 2011-04-13

Trebor,

Dans le glossaire, tu trouves :

Surpression de mucosités. tán yù 痰郁

Accumulation-Ji de mucosités. tán jī 痰积

Accumulation de mucosités-Yin-eau. shuǐ yǐn xù jī 水饮蓄积

Agrégation de mucosités. tán pǐ 痰癖

Amas de mucosités. tán pǐ 痰痞

Amoncellement et exubérance de mucosités et de salive. tán xián yōng shèng 痰涎壅盛

Amoncellement et stagnation de mucosités et de Qi. tán qì yōng zhì 痰气壅滞