Remonter

Eau/Feu, Sang/Energie

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 662

Rejoint 2012-08-06

Bonjour,

Je voudrais savoir si la phrase de physiologie ci-dessous peut être considérée comme exacte.
“Quand l’Eau des Reins monte au Cœur, il la transforme en qi. Quand le Feu du Cœur descend dans les Reins, ils le transforment en Sang.”

Dans le cas contraire, quelle correction faut-il lui apporter ?
Merci de votre aide.

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 3461

Rejoint 2011-04-13

Cher Trebor,

Je pense que cette phrase est totalement erronée.
Pour bien comprendre les mécanismes précis qui sont en jeu dans l’assistance mutuelle entre Eau et Feu, il faut essayer d’abord de comprend pourquoi dans l’humain l’eau monte alors que dans la nature elle descend, et pourquoi le feu descend alors que dans la nature il monte…
Une astuce : c’est très bien symbolisé par l’échange entre les trigrammes Kan et Li…

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 662

Rejoint 2012-08-06

Cher Philippe,

Je veux bien admettre que la phrase est incorrecte. Toutefois, je ne suis pas à l’aise avec les discours philosophiques éloignés de la pratique clinique que je préfère. Les trigrammes et consorts me dépassent un peu. Je préfère les phrases physiologiques simples que je peux transmettre simplement.
Il y a une relation physiologique entre l’eau, le feu, le sang, le qi, le cœur-empereur et les reins-ministres.
Je connais les rapports qui les composent : feu-sang (avec forme)-cœur empereur, eau-qi (sans forme)-reins ministres. L’eau des reins monte et le feu du cœur descend, soit.
Par conséquent, on peut tirer les conclusions suivantes corrigeant la phrase d’origine : le qi-sans-forme des reins monte au cœur pour être transformé en sang-avec-forme, le sang-avec-forme du cœur descend dans ls reins pour être transformé en qi-sans-forme.
Si cet écrit est faux, je voudrais alors savoir comment leur articulation dynamique s’organise. Je ne cherche pas de la haute intellectualité qabalistico-trigrammique, seulement quelques phrases physiologiques simples pour un esprit limité comme le mien.
A leur sujet, je lis toutes sortes d’interprétations aussi farfelues les unes que les autres, les miennes comprises. Nous avons eu une discussion analogue au sujet du ciel antérieur et du ciel postérieur. Elle a abouti à un article publié sur le site. Je peux te dire qu’il en a rectifié plus d’un !

Merci de ton intervention.

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 3461

Rejoint 2011-04-13

Trebor - 25 Juin 2020 03:41 APRES MIDI

Je veux bien admettre que la phrase est incorrecte. Toutefois, je ne suis pas à l’aise avec les discours philosophiques éloignés de la pratique clinique que je préfère. Les trigrammes et consorts me dépassent un peu. Je préfère les phrases physiologiques simples que je peux transmettre simplement.

La symbolique permet d’intégrer des choses subtiles plus facilement.
En outre, pour expliquer ce mécanisme physiologique, échange entre eau et feu, de grands médecins tout au long de l’histoire ont utilisé cette symbolique de Kan et Li, qui elle-même permet de comprendre la différence entre ciel antérieur et ciel postérieur ou plus exactement pourquoi le tài jí (太极) est différent du wú jí (无极), dit autrement pourquoi le monde tangible fonctionne t-il différemment du monde intangible.

Trebor - 25 Juin 2020 03:41 APRES MIDI

Il y a une relation physiologique entre l’eau, le feu, le sang, le qi, le cœur-empereur et les reins-ministres.
Je connais les rapports qui les composent : feu-sang (avec forme)-cœur empereur, eau-qi (sans forme)-reins ministres. L’eau des reins monte et le feu du cœur descend, soit.

Pas soit ! :- )))))
Pourquoi le feu descend alors qu’il devrait monter ? pourquoi l’eau monte alors qu’elle devrait descendre ?
Si on ne répond pas à ça, on se trompe.

Trebor - 25 Juin 2020 03:41 APRES MIDI

Par conséquent, on peut tirer les conclusions suivantes corrigeant la phrase d’origine : le qi-sans-forme des reins monte au cœur pour être transformé en sang-avec-forme, le sang-avec-forme du cœur descend dans ls reins pour être transformé en qi-sans-forme.

Il y a bien une forme de yáng qì qui monte des reins vers le cœur et pourtant, c’est l’eau qui vient rencontrer le feu. Il manque quelque chose à ton raisonnement. le qi-sans-forme comme tu le nomme ne se transforme pas en sang dans le cœur. Ce n’est pas sa fonction. C’est le jīng wēi 精微 des aliments en provenance du foyer central qui se transforme en sang dans le cœur. Il y a bien un aspect sang-avec-forme qui descend du cœur vers les reins. Néanmoins, c’est le feu monarque qui est sensé descendre. Donc, il manque quelque chose dans ton raisonnement. Tu n’es pas loin du mécanisme réel, cependant si tu avais une ébauche de compréhension du mécanismes d’échange entre kǎn (坎) et lí (离), tu aurais l’image complète…

Trebor - 25 Juin 2020 03:41 APRES MIDI

Je ne cherche pas de la haute intellectualité qabalistico-trigrammique, seulement quelques phrases physiologiques simples pour un esprit limité comme le mien.
A leur sujet, je lis toutes sortes d’interprétations aussi farfelues les unes que les autres, les miennes comprises. Nous avons eu une discussion analogue au sujet du ciel antérieur et du ciel postérieur. Elle a abouti à un article publié sur le site. Je peux te dire qu’il en a rectifié plus d’un !

Utiliser la symbolique des trigrammes n’est pas intellectuel dans le sens péjoratif où tu l’utilises. Les enseignements du Yì Jīng (Classique des changements) ont été utilisé depuis toujours dans les classiques médicaux à des fin pédagogiques. J’ai apprécié ton article sur le ciel antérieur/postérieur car il est superbe. Et je publierai la suite bientôt. (le confinement à complètement perturbé l’ordre des publications.

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 662

Rejoint 2012-08-06

“C’est le jīng wēi 精微 des aliments en provenance du foyer central qui se transforme en sang dans le cœur. Il y a bien un aspect sang-avec-forme qui descend du cœur vers les reins.” : d’accord, c’est de la physiologie simple comme je l’aime !

“Il manque quelque chose à ton raisonnement.” : c’est exactement pour ça que je fait appel à toi !

Bon, alors, où vais-je trouver les échanges entre kan et li ?

Je patiente pour la publication 2e article, je piaffe d’impatience pour la préparation du 3e !!!
Depuis, j’ai été éclairé sur d’autres subtilités, par exemple, le lien entre la lumière et le temps.

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 3461

Rejoint 2011-04-13

je te réponds dès que j’ai fini mes consultations.

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 3461

Rejoint 2011-04-13

Dans l’humain, ce sont les mêmes grandes règles de la nature qui agissent.
Le feu monarque descend, car c’est le sang du coeur, yin, dense, avec une forme qui le fait descendre.
L’eau des reins (ici = Jing des reins) monte, car c’est le feu ministre, yang, subtil, sans forme qui le fait monter.
Au centre du feu monarque, il y a le sang qui est un yin qui fait descendre.
Au centre de l’eau-Jing des reins, il y a un feu qui est un yang qui fait monter.
Voilà ce que disent les grands médecins de la tradition avec l’allégorie des trigrammes Kan et Li.

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 662

Rejoint 2012-08-06

Philippe lave plus clair que clair.
Il ne me reste plus qu’à retrouver tout cela en méditation pour aller plus loin dans la compréhension de l’alchimie interne taoïste.
Ce sera l’objet du 30e article !