Remonter

Shakras

Rang

Nombre de messages : 1

Rejoint 2020-03-04

Bonjour,
Tout d’abord, merci pour ce lieu d’échange que je fréquente avec beaucoup de plaisir depuis longtemps, et sur lequel je viens de m’inscrire.
Je suis vétérinaire acupuncteur, et l’école qui m’a formée m’a cette année demandé de participer à l’enseignement. C’est très prenant, passionnant et… souvent surprenant !
Je suis bombardée de questions de toutes sortes, et je fais au mieux pour recentrer, garder l’esprit et me référer à la tradition, dans la mesure de mes connaissances actuelles;
Récemment, une participante m’a montré un document internet, sur lequel il était fait mention de çakras prenant source au centre des 3 Dan Tian.
Egalement pratiquante de yoga, j’ai expliqué le terme çakras et brièvement (!) ce concept en Inde, en mentionant que, à ma connaissance, cela n’était pas de tradition chinoise, mais plutôt une approche syncrétique “moderne”.
Depuis, ça me turlupine… Je serai donc ravie d’avoir votre réponse ainsi que celles des participants connaissant bien mieux que moi les textes et traditions:
- Les çakras sont ils mentionnés en Chine ?
- Et pour élargir le sujet, ce qui me semble le plus s’en approcher sont en effet les 3 Dan Tian, je serai ravie que vous les évoquiez aussi.
Vaste sujet je sais, j’espère qu’il intéressera, et vous remercie par avance.
Bonne journéee.

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 662

Rejoint 2012-08-06

Bonjour Ailao,

Il n’y a aucun rapport entre les chakras indiens et les Cinq Mouvements (wuxing) de la pensée taoïste. La façon de voir un corps identifié à l’univers est tout à fait différente en Inde et en Chine. Chaque civilisation a compris cette relation à sa manière avec sa richesse, sa propre façon de concevoir sa médecine et son travail intérieur. Vous constaterez d’ailleurs combien les discours sont différents. Les Indiens sont portés vers les hauteurs conceptuelles, les multiples descriptions ésotériques et métaphysiques, les détails de la survie de l’âme après la vie, les intervalles de consciences qui incluent celui de la mort et la réincarnation. Les Chinois sont plus terre-à-terre, pratiques. Ils ne s’intéressent qu’à l’entretient de la santé et de la longévité dans l’intervalle de la vie. Certes ils évoquent l’évolution de l’âme - hun, po et shen - après la mort, mais elle reste succincte, médicalisée d’ailleurs et simple.
Sur le plan alchimique interne, on retrouve en Inde l’équivalent des Trois Trésors (sanbao) : shen est équivalent au Feu de sahasrara et manipurachakra, qi est équivalent à l’air d’anahatachakra et jing est équivalent à l’eau de svadisthanachakra. Comme en alchimie taoïste, en Inde, il y a 2 Feux : le Feu spirituel inné du Ciel antérieur équivalent de sahasrara et le Feu matériel, incarné du Ciel postérieur équivalent de manipurachakra.
Voilà pour l’essentiel. J’espère que la réponse vous convient.