Remonter

Feu yin

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 635

Rejoint 2012-08-06

Bonjour tout le monde,

J’avais l’habitude de considérer les pensées et pratiques excessives orientées sur la sexualité comme causes uniques du vide de qi de rate à l’origine ou associées au feu yin.
Une discussion avec une consœur qui a suivi la formation sur le feu yin avec Philippe, élargi la question à toute pulsion excessive même si elle n’est pas de nature sexuelle : achats compulsifs, boulimie, passion sentimentale et pourquoi pas, surinvestissement intellectuel, bourreau de travail …
Cette notion est intéressante car elle rejoint le concept de libido de la psychanalyse ou toute activité mentale, émotionnelle et sensorielle est reliées à l’énergie de la sexualité. Tout symptôme s’enracine encore dans cette énergie. Ce n’est pas étonnant quand on connaît ce que signifie le jing inné des reins.
En tous les cas, cet élargissement me convient tout à fait.
J’aimerais avoir votre avis sur la question.
Merci à tous.

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 3230

Rejoint 2011-04-13

Cher Trebor,

Le feu yīn décrit par Lǐ Dōng Yuán prend sa source dans une faiblesse du feu ministre. Ce « syndrome » est sans rapport avec les désirs. En revanche, le feu yīn fait écho au feu yáng de Zhū Dān Xī qui, s’il n’a pas explicitement utilisé ce terme, décrit les méfaits d’une agitation du feu ministre. Et dans ce cas, une des causes, et non pas la seule, est l’excès de désirs, sexuels ou tout autre. Ces deux théories sont assez intéressantes et permettent de mieux comprendre certaines pathologies induites par le dérèglement des deux feux physiologiques. L’étude des prescriptions de Lǐ Dōng Yuán et de Zhū Dān Xī est passionnante. Ces formules sont un témoignage appuyé au génie humain.

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 635

Rejoint 2012-08-06

Cher Philippe,
Comprendre que tout excès de désir agite le feu ministre, et non pas seulement l’excès sexuel comme je le croyais, est une avancée dans ma façon de comprendre et traiter certaines pathologies. Cette réalité est plus importante qu’il n’y paraît. Nous vivons justement dans une civilisation matérialiste basée sur l’expansion du désir et l’hyperinvestissement de la sexualité. Elle fait partie ingérante du développement économique, particulièrement le corps dénudé et sexualisé de la femme qui a, ici, perdue le sens du sacré. Ce n’est pas la seule cause, la réalité est encore plus insoutenable.
Je revois maintenant des déséquilibres qui paraissent anodins et qui tournent autour de l’agitation du feu ministre. Repenser le diagnostic et le traitement par ce cadre clinique permet d’améliorer le résultat dans des pathologies qui ne paraissent avoir aucun rapport comme les bizheng et pourtant… Je considère maintenant que tout déséquilibre, important ou pas, je n’ai pas de réponse tranchée, dans la répartition du froid et de la chaleur dans le corps, demande d’interroger le feu ministre. Et je vois de plus en plus de bizheng du froid transformé en chaleur, c’est dire …
A te lire…

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 3230

Rejoint 2011-04-13

Trebor - 08 Novembre 2019 12:29 APRES MIDI

Comprendre que tout excès de désir agite le feu ministre, et non pas seulement l’excès sexuel comme je le croyais, est une avancée dans ma façon de comprendre et traiter certaines pathologies. Cette réalité est plus importante qu’il n’y paraît. Nous vivons justement dans une civilisation matérialiste basée sur l’expansion du désir et l’hyperinvestissement de la sexualité. Elle fait partie ingérante du développement économique, particulièrement le corps dénudé et sexualisé de la femme qui a, ici, perdue le sens du sacré. Ce n’est pas la seule cause, la réalité est encore plus insoutenable.

Je suis totalement d’accord avec toi. Pour aller plus loin, je dirais que notre société occidentale a fait le choix du libéralisme sans retenu qui ne fonctionne que lorsque la consommation est massive. Et pour donner envie de consommer, il faut attiser le désir. Cette exacerbation des désirs et l’hypersexualisation de notre société implique l’agitation du feu ministre selon l’enseignement de Zhū Dān Xī.

Trebor - 08 Novembre 2019 12:29 APRES MIDI


Je revois maintenant des déséquilibres qui paraissent anodins et qui tournent autour de l’agitation du feu ministre. Repenser le diagnostic et le traitement par ce cadre clinique permet d’améliorer le résultat dans des pathologies qui ne paraissent avoir aucun rapport comme les bizheng et pourtant… Je considère maintenant que tout déséquilibre, important ou pas, je n’ai pas de réponse tranchée, dans la répartition du froid et de la chaleur dans le corps, demande d’interroger le feu ministre. Et je vois de plus en plus de bizheng du froid transformé en chaleur, c’est dire …

Je peux me tromper et mes sens peuvent me tromper. Il me semble que cette exacerbation de la sexualité et des désirs via la consommation de masse a fortement augmenté depuis les 20 dernière années (l’accélération a débuté dans les années 80/90 me semble t-il). Or, je note aujourd’hui, beaucoup plus fréquemment le pouls glissant (huá 滑) qu’il y a 20/25 ans en arrière. Même chez les gens qui ne sont pas obèses. Le pouls glissant (huá 滑) est toujours en rapport avec de la plénitude, notamment la chaleur plénitude. L’agitation du feu ministre est une plénitude. Je ne dis pas que ce constat est juste, c’est celui que je fais depuis quelques années et je le lie à l’explosion de la consommation de masse donc du désir.

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 635

Rejoint 2012-08-06

Premier paragraphe : je suis content de constater qu’on peut accepter mon analyse et la partager.
Second paragraphe : je dis la même chose que toi autrement. Depuis la mondialisation, cette grande foutaise qui est en train de détruire nos corps et nos âmes, les terrains fondamentaux ont changés. Par exemple, je vois de plus en plus de stagnation de qi - et de sang - et accumulation de mucosités avec humidité-chaleur. Le pouls glissant (hua) n’est pas une tromperie de tes sens, c’est exactement ce à quoi je me confronte aussi. Je vois moins de cœur et reins n’ont pas d’échange en fondamental et de plus en plus en accessoire dans la stagnation de qixue et accumulation de mucosités et de chaleur. Il en est de même dans les vides de sang en fondamental.
Ce que je constate ou que je comprends dernièrement de mieux en mieux est que ces humidités-mucosités-chaleur sont accompagnées de froid : humidité-froid et vide de yang. Maintenant, dès que je constate ces mélanges de froid et de chaud, immédiatement je suspecte et interroge le feu ministre. Et je peux te dire que ça a changé mes résultats, même sur les bizheng chroniques et évolutifs qui impliquent le feu yin plus qu’on ne le pense.

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 3230

Rejoint 2011-04-13

Trebor - 08 Novembre 2019 10:38 APRES MIDI

je vois de plus en plus de stagnation de qi - et de sang - et accumulation de mucosités avec humidité-chaleur.

Qui sont des facteurs clés des processus cancéreux également, avec l’autre constat que tu fais plus bas (humidité-froid et vide de yang)…

Trebor - 08 Novembre 2019 10:38 APRES MIDI

Ce que je constate ou que je comprends dernièrement de mieux en mieux est que ces humidités-mucosités-chaleur sont accompagnées de froid : humidité-froid et vide de yang.

Oui c’est bien ça.

Trebor - 08 Novembre 2019 10:38 APRES MIDI

Maintenant, dès que je constate ces mélanges de froid et de chaud, immédiatement je suspecte et interroge le feu ministre. Et je peux te dire que ça a changé mes résultats, même sur les bizheng chroniques et évolutifs qui impliquent le feu yin plus qu’on ne le pense.

D’accord. Cependant, n’oublie pas que ce que tu décris relève du feu yáng, et pas du feu yīn. Il y a une mauvaise compréhension du terme et surtout du mécanisme derrière le feu yīn. Les deux existent, cependant feu yīn prend sa source dans la déficience du feu ministre, alors que le feu yáng provient de l’agitation du feu ministre.

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 635

Rejoint 2012-08-06

Qui sont des facteurs clés des processus cancéreux également, avec l’autre constat que tu fais plus bas (humidité-froid et vide de yang)…
                          Je ne l’ai pas repéré chez tous les cancers, sur ceux du sein, oui. Je n’ai jamais vu de cancer du sein sur un vide de sang, uniquement sur tous ces mélanges dont on parle. Au début, je veux dire il y a 10 ou 15 ans, j’avais élaboré une physiopathologie et un Tt on ne tenant compte que des chaleurs, puis, avec la maturité, j’ai intégré les froids et les chaleurs.

Oui c’est bien ça.
                          A tel point que je retrouve les pouls droits qui montrent les chaleurs et les pouls gauches qui montrent les froids. Chaleurs = humidité-mucosités-chaleur + vide de yin + éventuellement feu du foie et/ou du cœur ; froids = humidité-mucosités-froid + vide de yang ; il faut rajouter : stase de qixue.

D’accord. Cependant, n’oublie pas que ce que tu décris relève du feu yáng, et pas du feu yīn. Il y a une mauvaise compréhension du terme et surtout du mécanisme derrière le feu yīn. Les deux existent, cependant feu yīn prend sa source dans la déficience du feu ministre, alors que le feu yáng provient de l’agitation du feu ministre.
                          Il me semble que le feu yang est une évolution du feu yin, c’est pourquoi je n’ai parlé que du syndrome originel. Mais fondamentalement tu as raison, j’ai fais un amalgame.