↑ Remonter
   

Jiuwei 15RM

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 571

Rejoint 2012-08-06

 

Bonjour tout le monde,
On traduit jiuwei (15RM) par queue de pigeon, soit. Je le puncture à la pointe de l’os xiphoïde, à la base du sternum.
On dit que le thorax antérieur symbolise un oiseau où le manubrium serait la tête ; le sternum, le corps ; l’os xiphoïde, la queue ; les côtes, les ailes ; d’accord.
Il y a là une représentation symbolique forte et je me demande quel lien pourrait-on en tirer avec les fonctions du point.
Philippe Laurent donne des noms secondaires en rapport avec le shen et la graisse gao.
Merci de vos éclaircissements.

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 2424

Rejoint 2011-04-13

 
Trebor - 17 Avril 2017 09:29 APRES MIDI


On dit que le thorax antérieur symbolise un oiseau où le manubrium serait la tête ; le sternum, le corps ; l’os xiphoïde, la queue ; les côtes, les ailes ; d’accord.

Qui on ?

Trebor - 17 Avril 2017 09:29 APRES MIDI


Il y a là une représentation symbolique forte et je me demande quel lien pourrait-on en tirer avec les fonctions du point.

D’après mes recherches dans le monde chinois de la médecine chinoise, tant le monde moderne, contemporain, que les temps anciens, le « symbolisme » dans le nom des points est plus en rapport avec des moyens mnémotechniques, didactiques voire sémantiques, que de la symbolique ésotérique secrète qui cache des effets magiques des points… Nous avons surévaluer la signification des points en Occident et en France en particulier.

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 571

Rejoint 2012-08-06

 

“On” est Philippe Laurent qui rapporte une description dans son ouvrage l’Esprit des points, mais il ne dit pas qu’elle est de son fait.
Je veux bien faire l’impasse sur la symbolique ésotérico-mystico-spirituelle, mais pourquoi donc donner un nom aussi éthéré à un point comme 15RM ?
Je ne vois pas en quoi cela facilite la compréhension de ses fonctions.

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 2424

Rejoint 2011-04-13

 

Cher ami,

Donner des explications sur le nom des points sans connaître le chinois et sans avoir une vraie connaissance de la culture chinoise, et en se fondant sur certains livres en anglais sur le sujet, me paraît osé… Certains l’on fait !

Ce point est quand même situé au bout de l’appendice xiphoïde qui peut ressembler à une queue. Rien d’éthéré dans tout cela. Ensuite les noms secondaires de ce point sont :

1-
臆前 veut dire « poitrine antérieure » ou « cage thoracique antérieure ». Cela évoque sa région anatomique.

2-
骨曷骭 veut dire sternum. Là encore cela évoque sa région anatomique. Pour 骨曷 vous devez imaginer ces 2 caractères scindés en un seul pour créer un idéogramme. Cet ancien caractère n’existe pas dans les systèmes informatiques modernes.

3-
骨曷骨曷 veut dire sternum. (Pour 骨曷 vous devez imaginer ces 2 caractères scindés en un seul).

4-
神府 qui veut dire « palais de l’esprit ». Je pense que cela fait écho à ses indications sur le psychisme comme d’ailleurs RM 14 (jù què 巨阙) juste au-dessous pour les raisons que tu connais. C’est donc un rappel sur l’une de ses sphères d’action.

5-
尾翳 qui veut dire « queue du dais de plumes ». Un dais est une espèce de pavillon en étoffe ou en bois au-dessus d’un trône ou d’un char royal. 翳 est le dais en plume qui couvrait le char impérial en Chine (une grosse ombrelle si tu veux). On retrouve ici la même symbolique du nom principal. Il est à noter que la queue de tourterelle était utilisée comme remède populaire dans les anciens temps pour traiter la dysphagie qui était vue comme un blocage du diaphragme où se situe ce point.

J’espère que ça t’aide un peu.

 

 

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 571

Rejoint 2012-08-06

 

Oui Philippe, ta réponse m’aide ; ce qui est important finalement est que l’on retrouve un nom secondaire comportant shen et gao, ce qui correspond aux fonctions de ce point.
Parfois, les choses sont plus simples qu’on veut l’admettre.

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 2424

Rejoint 2011-04-13

 
Trebor - 21 Avril 2017 02:34 APRES MIDI

ce qui est important finalement est que l’on retrouve un nom secondaire comportant shen et gao,.

A ma connaissance il n’y a pas de nom secondaires pour RM 15 qui intègre le terme Gao.

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 571

Rejoint 2012-08-06

 

“L’Esprit des points” de LAURENT, p. 556 ; gaozhiyuan = origine des graisses.

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 2424

Rejoint 2011-04-13

 

Cher ami,

Je prêche dans le désert depuis plus de 20 ans. Je réaffirme à nouveau que lorsqu’on veut rester dans une lignée « traditionnelle » de la médecine chinoise, de l’acupuncture, il faut se fonder sur les grands classiques de ce système médical. Sinon, on dit ou pense n’importe quoi. Et pour accéder à ces textes fondateurs, il faut lire le chinois.

Aucun ouvrage d’acupuncture, du Líng Shū au manuel le plus contemporain, en passant par le Zhēn Jiǔ Jiǎ Yǐ Jīng (Classique de l’ABC de l’acupuncture et de la moxibustion) ou le Zhēn Jiǔ Dà Chéng 针灸大成 (Compendium de l’acupuncture et de la moxibustion), nomme RM 15 (jiū wěi 鸠尾), gaozhiyuan = origine des graisses. AUCUN !

La confusion vient du chapitre 1 du Líng Shū qui dit littéralement :

膏之原,出于鸠尾,鸠尾一。
[Le point] yuán-source (原) des graisses sort au RM 15 (jiū wěi 鸠尾), RM 15 est unique (c’est-à-dire qu’il n’y a qu’un seul point, il n’est pas bilatéral) ».

Ce passage est extrait du chapitre 1 du Líng Shū qui décrit le nom des points yuán-source (原) des cinq organes zàng et de 2 structures anatomiques, les graisses sous le cœur (Gao) et la membrane diaphragmatique (Huang). Ce texte désigne le point yuán-source (原) des organes et de deux tissus. Quand il dit que F 3 (tài chōng 太冲) est le point yuán-source (原) du foie, il ne veut pas dire que tài chōng 太冲se nomme Foie ! Quand il dit que Rt 3 (tài bái 太白) est le point yuán-source (原) de la rate, il ne veut pas dire que tài bái 太白 se nomme Rate ! Etc. Pareil pour RM 15 (jiū wěi 鸠尾) ! Ce dernier est le point yuán-source (原) des graisses Gao, mais il ne s’appelle pas Gao !

En outre, le Líng Shū ne parle pas des « origines des graisses » ici mais du point yuán-source (原) des graisses !!! Bref, il y a simplement 2 erreurs d’interprétation dans ce que propose cet auteur.

Sincèrement, je pense que si on prétend écrire un livre d’acupuncture dans la lignée traditionnelle, il serait souhaitable de lire le chinois et les textes anciens. Sinon, on abuse de la confiance des lecteurs qui souvent, sans repère, sans connaissance du chinois, vont croire ce qui est écrit dans le livre. C’est simplement une tromperie.

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 571

Rejoint 2012-08-06

 

Cher Philippe,
Je ne vois pas le rapport entre ta démonstration des noms des points sources et le sujet que j’ai évoqué, mais c’est sans importance.
Laurent a sûrement du avoir accès à des sources que tu n’as pas, non chinoises par exemple, car tout ne se limite pas à celles que tu cites.
Je ne vois pas Laurent en train d’inventer des infos qui n’existent pas ou de vouloir tromper consciemment ni inconsciemment ses lecteurs.
Si 15RM est le point source de gao, il n’y a rien d’extraordinaire à ce qu’il puisse s’appeler gaozhiyuan.

Avatar
Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 2424

Rejoint 2011-04-13

 

Ok. Je vais le dire différemment.
Il n’existe pas de textes classiques qui nomme ce point origine des graisses. C’est une erreur d’interprétation du chapitre 1 du Lingshu. Demande lui ses sources et on en parle ensuite :-)
Si Trebor les seules références fiables sur le nom historique des points sont en chinois ou proviennent de sources chinoises.

Rang
Rang
Rang
Rang

Nombre de messages : 571

Rejoint 2012-08-06

 

Je vais donc demander à Laurent d’où il tient sa source, si j’arrive à le contacter …