↑ Remonter

Douleur de l’estomac Wei Wan tong

Dans Maladies et symptômes

Par Philippe Sionneau

esto1Cet article est basé sur un cours que donna Philippe Sionneau à Toulouse en 2001 et à Barcelone en 2002. Il n'inclut pas les explications, les commentaires et les réponses aux questions. Cet article ne présente que les grandes lignes directrices de l’enseignement. Celui-ci est inspiré par les méthodes universitaires chinoises.

Définition

Le terme Wei Tong (ou bien encore Wei Wan Tong) désigne une douleur localisée dans la région épigastrique, c’est-à-dire entre l’appendice xiphoïde et le nombril. Ceci n’inclut pas la douleur dans les régions du cœur, de la poitrine et/ou des hypochondres, ni les douleurs ou maladies intestinales.

Que recouvre Wei Tong dans le système de la médecine occidentale ?

1- Wei Tong recouvre de nombreuses maladies digestives dont les suivantes sont les plus courantes : gastrite aiguë ou chronique, ulcère du duodénum ou de l’estomac, spasme de l’estomac (gastrospasme), ptôse de l’estomac, prolapsus de la muqueuse gastrique, névrose gastrique, indigestion.
2- La douleur de l’estomac peut aussi se retrouver dans d’autres maladies qui faut savoir repérer : hépatite, cholécystite, pancréatite, pneumonie, appendicite, infarctus du myocarde, pyélonéphrite.

Caractéristiques des symptômes de Wei Tong

1- Localisation

La douleur est située sous le cœur (c’est-à-dire sous l’appendice xiphoïde), et au dessus de l’ombilic, dans la partie haute (Shang Wan), médiane (Zhong Wan) et/ou basse (Xia Wan) de l’épigastre.

2- Nature de la douleur

La douleur de l’estomac peut s’exprimer de différentes manières.

Les plus courantes sont :

  • douleur en distension
  • douleur en piqûre
  • douleur sourde (vague)

D’autres sensations fréquemment rencontrés sont :

  • sensation de brûlure ou de chaleur
  • sensation de torsion
  • sensation d’oppression

Ces sensations peuvent s’exprimer par alternance sous forme de crise ou être permanentes.

3- Les symptômes concomitants les plus communs

Les symptômes qui accompagnent le plus souvent la douleur de l’estomac sont :

  • baisse de l’appétit
  • nausées ou vomissements
  • régurgitations acides
  • syndrome Cao Za. Le terme Cao Za désigne une sensation de malaise épigastrique qui est décrit comme une gêne, une sensation de faim, de tiraillement, voire de brûlure dans l’estomac. Habituellement, le Cao Za est accompagné d’éructations, nausées, régurgitations acides et de sensation de plénitude ou d’oppression dans l’épigastre…

4- Les facteurs aggravants

Les facteurs les plus fréquents qui ont une influence sur la douleur de l’estomac sont :

  • erreurs alimentaires
  • troubles émotionnels

Causes et mécanismes de la maladie

1. Froid pervers envahissant l’estomac

Le froid pervers peut envahir l’épigastre directement quand la région de l’estomac est exposée au froid pendant longtemps ou lorsqu’il y a consommation excessive d’aliments froids ou crus ou de boissons glacées. Si le froid pervers envahit l’épigastre, il va d’abord bloquer le Yang Qi, inhibant la capacité du celui-ci à réchauffer et à activer. Ensuite, « la nature du froid est de contracter et congeler ». Par conséquent, le froid pervers peut contracter les Luo de l’épigastre, conduisant à une circulation ralentie du Qi et du sang. Il y a alors douleur épigastrique.

2. Accumulation et stagnation d’aliments

La stagnation d’aliments peut provenir du fait de manger trop ou trop vite, de manger des aliments durs, difficiles à digérer sans mâcher suffisamment ou d’une consommation excessive d’aliments sucrés et gras qui sont forts en saveur et qui sont difficiles à dissoudre et transformer. Si les aliments s’accumulent et stagnent dans l’épigastre, ils obstruent les mouvements du Qi. Le clair ne peut être élevé et la libre circulation est inhibée. Par conséquent il y a douleur de l’estomac. Si la stagnation d’aliments est aiguë et ponctuelle, c’est généralement un syndrome de plénitude. Cependant, elle peut aussi être chronique, auquel cas c’est généralement un syndrome d’intrication de vide et de plénitude.

3. Qi du foie envahissant l’estomac

Le foie gouverne la libre circulation et l’évacuation. Si le foie est lésé par les sept émotions, il y a généralement surpression du Qi du foie. Dans ce cas, il a tendance à attaquer horizontalement et envahir l’estomac. Cela est basé sur la loi des cinq mouvements où le foie/bois en plénitude exploite (principe Cheng) l’estomac/terre. Le Qi de l’estomac perd alors son harmonie, c’est-à-dire son Qi tend à stagner et à remonter, ce qui induit la douleur épigastrique.

4. Surpression de chaleur dans le foie et l’estomac

Si la surpression du Qi du foie perdure ou s’aggrave, elle peut facilement se transformer en chaleur perverse ou en feu. Si ce feu envahit horizontalement l’estomac voire se combine avec une chaleur de l’estomac déjà existante, cette chaleur se congestionne et induit un feu de l’estomac. Celui-ci inhibe le mouvement du Qi et brûle à l’intérieur de l’organe Fu de la terre, provoquant la douleur épigastrique.

5. Stase de sang

La stase de sang peut provenir soit d’un feu qui brûle et endommage les Luo de l’estomac, soit d’une stagnation de Qi chronique qui affecte la circulation du sang. Si la stase de sang se noue dans les Luo de l’estomac, elle cause une obstruction locale, qui inhibe la libre circulation. Par conséquent il y a douleur épigastrique.

6. Froid vide de la rate et de l’estomac

Le froid vide peut résulter d’un vide constitutionnel de la rate et de l’estomac, d’une maladie chronique qui a lésé la rate et l’estomac, de l’administration excessive ou sur une longue durée de remèdes amers et froids, ou d’une alimentation erronée. « Le froid provoque des contractures et des tensions ». Par conséquent, s’il y a froid vide de la rate et de l’estomac, le Yang ne peut pas tiédir efficacement les Luo. Les Luo se figent et se contractent et cela conduit à la douleur épigastrique.

7. Insuffisance du Yin de l’estomac

L’insuffisance du Yin de l’estomac peut se développer à partir d’une consommation excessive d’aliments chauds et épicés, d’une maladie fébrile qui a lésé et consumé les liquides Yin ou d’une surpression de chaleur dans l’estomac qui a consumé et lésé le Yin de l’estomac. Le Yin de l’estomac est censé humidifier et nourrir les Luo dans l’estomac. S’il y a insuffisance du Yin de l’estomac, les Luo ne sont pas suffisamment humidifiés et nourris. Par conséquent, ils perdent leur harmonie et se contractent. Une fois de plus, le manque de libre circulation conduit à la douleur épigastrique.

Les points clés du diagnostic

1- Les points obligatoires du diagnostic

Pour diagnostiquer un Wei Tong en médecine chinoise, il faut réunir au moins les trois points suivants:

Au niveau des symptômes : avoir une douleur dans la région de l’estomac comme cela a été défini plus haut.

Au niveau de la cause : avoir dans son anamnèse au moins une des quatre causes : troubles émotionnels, dérèglements alimentaires, surmenage, avoir attrapé un refroidissement.

Au niveau de l’historique de la maladie : avoir eu des crises de douleur à plusieurs reprises.

2- Différencier Wei Tong avec d’autres maladies ayant des points communs

  • Wei Pi et Wei Tong.

Wei Pi : Obstruction de l’estomac. Il s’agit d’une sensation d’obstruction, de blocage, d’oppression dans l’estomac.

Ce qu’ils ont en commun : Le trouble est localisé au niveau de l’épigastre et se manifeste par des troubles digestifs où est impliqué l'estomac.

Ce qu’ils ont de différent :

Wei Pi :

  1. Sensation de blocage, d’obstruction sous le cœur
  2. Oppression et sensation de plénitude dans le thorax et le diaphragme
  3. A la palpation le « blocage » n’a pas de forme
  4. A la palpation il n’y a pas de douleur, c’est la sensation de plénitude qui domine

Wei Tong :

  1. Le trouble est principalement caractérisé par la douleur
  2. Celle-ci peut être accompagnée par un Wei Pi, mais la douleur domine
  • Zhen Xin Tong et Wei Tong.

Zhen Xin Tong : douleur véritable du cœur. Il s’agit d’une douleur du cœur qui se manifeste dans les pathologies cardiaques.

Ce qu’ils ont en commun : Les deux troubles peuvent se manifester sous la région du cœur par de la douleur. L’estomac est souvent appelé dans la littérature ancienne « Xin Xia », littéralement « en dessous du cœur ».

Ce qu’ils ont de différent :

Zhen Xin Tong

  1. - La douleur est aussi située plus haute dans la poitrine.
  2. - La douleur est pongitive, coupante, irradie dans l’épaule ou le dos.
  3. - Signes accompagnateurs : souffle court, transpiration froide
  4. - Généralement maladie qui se manifeste de manière aiguë

Wei Tong

  1. - La douleur est aussi située vers le centre ou la partie basse de l'estomac
  2. - La douleur est associée à de la distension
  3. - Signes accompagnateurs : symptômes digestifs
  4. - Généralement maladie chronique de longue durée
  • Xie Tong et Wei Tong

Xie Tong : douleur des hypochondres. Le terme Xie Tong désigne une douleur se produisant dans la région thoracique latérale, d’un ou des deux côtés. Ce que nous traduisons à tort « hypochondre » correspond en médecine chinoise à l’aspect latéral de la cage thoracique, de la pointe inférieure de l’aisselle jusque en-dessous de la dernière côte.

Ce qu’ils ont en commun : Les deux troubles peuvent s’accompagner de troubles digestifs et de douleur qui irradie dans la poitrine et le diaphragme.

Ce qu’ils ont de différent :

Xie Tong :

  1. - La douleur est principalement localisée au niveau des hypochondres.
  2. - Signes accompagnateurs : oppression de la poitrine, soupirs fréquents et profonds, envie de s’étirer, irritabilité, colère…

Wei Tong :

  1. - Même en cas de dysharmonie foie/estomac, la douleur est principalement localisée au niveau de l’estomac.
  2. - Signes accompagnateurs : inappétence, nausée, vomissements, régurgitations acides, Cao Za…
  • Fu Tong et Wei Tong.

Fu Tong : douleur abdominale. Douleur localisée au niveau de l’abdomen sous l’ombilic jusqu’au bord supérieur du pubis.

Ce qu’ils ont en commun : Ce sont deux maladies digestives dont la douleur est le symptôme principal.

Ce qu’ils ont de différent :

Fu Tong : La douleur est localisée sous l’ombilic et au dessus du bord supérieur du pubis.
Wei Tong : La douleur est localisée sous l’appendice xiphoïde et au dessus de l’ombilic.

3- Les principaux points du diagnostic différentiel

A- Différencier selon la vitesse de l’installation du trouble

  • Si la douleur de l’estomac est apparue brusquement : atteinte externe, dérèglements alimentaires (stagnation d’aliments due à excès récent).
  • Si la douleur de l'estomac c’est installée progressivement : surpression du foie, vide de la rate et de l’estomac, dysharmonie foie/estomac.

B- Différencier avec le froid et le chaud

  • Syndrome froid (plénitude) : crise soudaine, douleur violente, déteste la pression, aime le chaud, déteste le froid, enduit blanc, pouls Xian (en corde) et Jin (serré).
  • Syndrome chaleur : douleur avec sensation de chaleur ou de brûlure, soif avec envie de boissons, crainte du chaud et attirance pour le frais, constipation, urines foncées, langue rouge, enduit jaune avec peu d’enduit, pouls Xian (en corde) et Shuo (rapide).
  • Syndrome de froid vide : douleur sourde, vague, aime la chaleur et la pression, craint le froid qui aggrave la douleur, membres froids, langue pale avec enduit blanc, pouls Ruo (faible).

C- Différencier avec le vide et la plénitude

Plénitude (plutôt de type chaleur ou de Qi ou de Sang)

  • Maladie récente
  • Douleur de l’estomac avec distension
  • Constipation
  • Aime de frais
  • Craint la pression
  • Douleur après le repas
  • Douleur forte
  • Douleur fixe
  • Pouls Shi (plein)

Vide (plutôt de type froid)

  • Maladie ancienne
  • Douleur de l’estomac sans distension
  • Selles molles
  • Aime le chaud
  • Aime la pression
  • La boisson augmente la douleur
  • Douleur modérée
  • Douleur mobile
  • Pouls Xu (vide)

D- Différencier avec le Qi et le sang

Stagnation de Qi

  • Douleur de l’estomac avec distension
  • La distension domine sur la douleur
  • Douleur sans localisation fixe
  • Douleur qui va et qui vient (non permanente)
  • A la palpation, il n’y a pas de masse

Stase de sang

  • Douleur pongitive
  • Douleur forte, marquée
  • Douleur avec une localisation fixe
  • Langue violacée
  • A la palpation, il y a une masse

Conséquences et aggravations possibles des grands syndromes

  1. La coagulation peut se transformer en chaleur
  2. La stagnation d’aliments peut générer de l’humidité chaleur
  3. La surpression du Qi peut se transformer en feu ou bien induire une stase de sang, voir une stagnation d’aliments ou une production de mucosités

Ces trois premières aggravations peuvent donner lieu à une intrication de froid et de chaleur.

  1. La stagnation de Qi et la stase de sang peuvent induire des masses abdominales (tumeurs, splénomégalie, hépatomégalie, spasme de l’estomac…)
  2. Si la chaleur de l’estomac se transmet dans le sang, si la stase de sang ancienne blesse les Luo, si la rate ne retient pas le sang, cela peut induire : selles sanglantes, hématémèse. Si les saignements sont important, le Qi suivant le sang, il y a collapsus de Qi qui se manifeste brusquement par : transpiration spontanée et importante, membres froids, pouls Wei (ténu).

DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL – THERAPEUTIQUE

1. Froid pervers envahissant l’estomac

Hiérarchisation des symptômes

  1. Accès soudain de douleur sévère dans l’épigastre, amélioration par la chaleur et aggravation par l’exposition au froid, atteinte soudaine et récente
  2. Absence de soif, préférence pour les boissons chaudes, membres froids
  3. Enduit lingual fin et blanc, pouls Jin (serré) ou Xian (en corde)

Pour pouvoir poser le diagnostic il faut avoir les groupes 1 + 2 ou 1 + 3

Principes thérapeutiques
- Tiédir l'estomac
- Disperser le froid
- Régulariser le Qi et arrêter la douleur

Acupuncture & moxibustion
EC 6 (Nei Guan) Associés, ces points régularisent le Qi du foyer médian.
RM 12 (Zhong Wan) Avec application de moxibustion, RM 12 (Zhong Wan) peut également tiédir le centre et disperser le froid.

E 36 (Zu San Li) Combinant l’extérieur et l’intérieur, associés, ces points peuvent
Rt 3 (Tai Bai) stimuler le Yang de la rate et disperser le froid. (moxibustion)

Modifications

  • En cas d’oppression de l’estomac, inappétence, éructations et enduit lingual gras, ajouter Rt 4 (Gong Sun) et RM 11 (Jian Li).
  • En cas de vomissements, appliquer une moxibustion sur RM 13 (Shang Wan).
  • En cas de corps froid et fièvre, ajouter GI 4 (He Gu) et GI 11 (Qu Chi).
  • En cas de plénitude et oppression de l’estomac, nausée ou vomissements et enduit lingual fin, blanc et gras, ajouter RM 13 (Shang Wan) et Rt 4 (Gong Sun).

Pharmacopée
FU ZI LI ZHONG WAN modifiée (Pilule de radix Aconiti Carmichaeli pour régulariser le centre) plus LIANG FU WAN (Pilule de rhizoma Alpiniae et rhizoma Cyperi)

FU ZI (radix Aconiti Carmichaeli Praeparata) 6g,
GAN JIANG (rhizoma Zingiberis exsiccata) 6g,
GAO LIANG JIANG (rhizoma Alpiniae) 9g,
XIANG FU (rhizoma Cyperi) 9g.
BAI ZHU (rhizoma Atractylodis Albae) 12g,
ZHI GAN CAO (radix Glycyrrhizae praeparata) 6g,
DANG SHEN (radix Codonopsitis) 9g,

Modifications

  • En cas de froid sévère, ajouter WU ZHU YU (fructus Evodiae) 3g et SHENG JIANG (rhizoma Zingiberis Recens) 6g.
  • En cas de vomissements, ajouter SHENG JIANG (rhizoma Zingiberis Recens) 9g.
  • En cas de douleur en coup de poignard, ajouter DAN SHEN (radix Salviae Miltiorrhizae) 10g.
  • En cas d’attaque de froid externe, ajouter ZI SU YE (folium Perillae) 9g, CONG BAI (bulbus Allii Fistulosi) 6g, (wen) DAN DOU CHI (semen Sojae praeparatum) 9g et SHENG JIANG (rhizoma Zingiberis Recens) 6g, et supprimer BAI ZHU (rhizoma Atractylodis Albae).
  • En cas de distension épigastrique, ajouter MU XIANG (radix Saussureae) 9g et (chao) CHEN PI (epicarpium Citri Reticulatae) 9g.
  • En cas de froid se transformant en chaleur avec sensation de brûlure dans l’estomac, goût amer dans la bouche et bouche sèche, remplacer FU ZI LI ZHONG WAN par BAN XIA XIE XIN TANG (Décoction de tuber Pinelliae pour drainer l’épigastre) : (jiang zhi) BAN XIA (tuber Pinelliae) 9g, GAN JIANG (rhizoma Zingiberis exsiccata) 9g, DANG SHEN (radix Codonopsitis) 9g, HUANG QIN (radix Scutellariae) 3g, HUANG LIAN (rhizoma Coptidis) 3g, DA ZAO (fructus Zizyphi Jujubae) 5 fruits et ZHI GAN CAO (radix Glycyrrhizae praeparata) 6g. Augmenter la posologie de HUANG QIN (radix Scutellariae) et de HUANG LIAN (rhizoma Coptidis) en fonction de la sévérité de la chaleur.

2. Accumulation et stagnation d’aliments

Hiérarchisation des symptômes

  1. douleur épigastrique avec distension et plénitude de l’estomac qui n’apprécie pas la pression, éructations putrides et régurgitations acides, parfois vomissements d’aliments non digérés calmant la douleur, inappétence
  2. constipation ou selles difficiles à évacuer, flatus malodorants qui soulagent temporairement
  3. enduit lingual épais et gras – pouls Hua (glissant).

Pour pouvoir poser le diagnostic il faut avoir les groupes 1 + 2 ou 1 + 3

Principes thérapeutiques

  • Dissiper les aliments et évacuer la stagnation
  • Harmoniser l'estomac et arrêter la douleur

Acupuncture & moxibustion
EC 6 (Nei Guan) Associés, ces points libèrent la circulation du Qi de l’estomac et des
E 25 (Tian Shu) intestins et harmonisent le centre.

E 36 (Zu San Li) Associés, ces points dissipent les aliments et évacuent la stagnation.
E 21 (Liang Men)

RM 21 (Xuan Ji) Point d’expérience pour la stagnation d’aliments.

Modifications

  • Si la douleur persiste après la puncture des points ci-dessus, ajouter E 34 (Liang Qiu).
  • En cas d’enduit lingual jaune et de constipation, ajouter E 41 (Jie Xi) et E 37 (Shang Ju Xu).
  • En cas de distension, plénitude et douleur épigastriques sévères, refusant la pression, ajouter RM 12 (Zhong Wan) et RM 6 (Qi Hai).
  • En cas de sensation de blocage et plénitude de l’estomac, inappétence et selles molles, ajouter Rt 6 (San Yin Jiao) et Rt 4 (Gong Sun).

Pharmacopée
BAO HE WAN modifiée (Pilule pour préserver l’harmonie)

(chao) SHAN ZHA (fructus Crataegi) 9g,
(chao) MAI YA (fructus Hordei germinatus) 9g,
(chao) SHEN QU (Massa Fermentata) 9g,
LAI FU ZI (semen Raphani) 9g,
ZHI KE (fructus Citri Aurantii) 6g,
BING LANG (semen Arecae) 9g,
MU XIANG (radix Saussureae) 9g,
(chao) CHEN PI (epicarpium Citri Reticulatae) 9g,
FU LING (sclerotium Poriae) 9g,
LIAN QIAO (fructus Forsythiae) 6g,

Modifications

  • En cas de distension, plénitude et douleur épigastriques sévères, ajouter ZHI SHI (fructus Citri Aurantii Immaturus) 9g et (jiang zhi) HOU PO (cortex Magnoliae) 9g.
  • En cas de constipation, ajouter (sheng) DA HUANG (radix Rhei) 3-9g.
  • En cas de stagnation d’aliments se transformant en chaleur, avec constipation, goût amer dans la bouche et soif, ajouter HUANG QIN (radix Scutellariae) 6g, augmenter la posologie de LIAN QIAO (fructus Forsythiae) jusqu’à 9g et ajouter DA HUANG (radix Rhei) 3-6g.
  • En cas de stagnation d’aliments chronique avec vide du Qi de la rate, remplacer BAO HE WAN par ZHI ZHU WAN (Pilule de fructus Citri Aurantii Immaturus et rhizoma Atractylodis Albae) : ZHI SHI (fructus Citri Aurantii Immaturus) 12g et BAI ZHU (rhizoma Atractylodis Albae) 15-50g.

3. Qi du foie envahissant l’estomac

Hiérarchisation des symptômes

  1. Distension, douleur et plénitude épigastriques irradiant vers les hypochondres
  2. douleur aggravée en cas de troubles émotionnels et améliorée par les éructations, oppression de la poitrine, éructations fréquentes, soupirs fréquents, hoquet, constipation
  3. enduit lingual fin et blanc, pouls Xian (en corde)

Pour pouvoir poser le diagnostic il faut avoir les groupes 1 + 2 ou 1 + 3

Principes thérapeutiques

  • Disperser le foie et régulariser le Qi
  • Harmoniser l’estomac et arrêter la douleur

Acupuncture & moxibustion
F 14 (Qi Men) Associés, ces points dispersent le foie et régularisent le Qi.
VB 34 (Yang Ling Quan) VB 34 peut également éviter que la surpression se transforme en feu.

EC 6 (Nei Guan) Associés, ces points harmonisent l’estomac et arrêtent la douleur.
RM 12 (Zhong Wan)
E 36 (Zu San Li)

Modifications

  • En cas de vomissements sévères et d’éructations fréquentes, ajouter E 34 (Liang Qiu) et F 3 (Tai Chong).
  • En cas de douleur avec inappétence et symptômes d’accumulation d’aliments, ajouter RM 21 (Xuan Ji) et Rt 4 (Gong Sun).
  • En cas de goût amer dans la bouche, vomissements acides, malaise épigastrique (Cao Za) et enduit lingual jaune, ajouter F 2 (Xing Jian) et E 44 (Nei Ting).
  • En cas de distension et douleur épigastriques chroniques et récurrentes, lassitude mentale et manque de force, enduit lingual fin et pouls Xian (en corde), ajouter V 20 (Pi Shu) et V 18 (Gan Shu) pour régulariser le foie et la rate.

Pharmacopée
CHAI HU SHU GAN SAN modifiée (Poudre de radix Bupleuri pour drainer le foie)

CHAI HU (radix Bupleuri) 6g,
ZHI SHI (fructus Citri Aurantii Immaturus) 9g,
CHEN PI (epicarpium Citri Reticulatae) 9g,
XIANG FU (rhizoma Cyperi) 9g,
BAI SHAO YAO (radix Paeoniae Albae) 9g,
CHUAN XIONG (radix Ligustici Wallichii) 6g,
GAN CAO (radix Glycyrrhizae) 3g.

Modifications

  • En cas distension et douleur épigastriques sévères, ajouter (chao jiao) CHUAN LIAN ZI (fructus Meliae Toosendan) 9g et (cu zhi) YAN HU SUO (rhizoma Corydalis) 12g.
  • En cas de distension épigastrique sévère, ajouter QING PI (pericarpium Citri Reticulatae Viride) 6g et FO SHOU (fructus Citri Sarcodactylis) 9g.
  • En cas de douleur spasmodique, augmenter la posologie de BAI SHAO YAO (radix Paeoniae Albae) et GAN CAO (radix Glycyrrhizae) jusqu’à 12g.
  • En cas de surpression du foie se transformant en feu, avec goût amer dans la bouche, gorge sèche, sensation de brûlure dans l’estomac et langue rouge avec un enduit jaune, ajouter (sheng) ZHI ZI (fructus Gardeniae) 9g et MU DAN PI (cortex Moutan radicis) 9g.
  • En cas de vide du sang du foie concomitant, ajouter (jiu zhi) DANG GUI (radix Angelicae Sinensis) 9g et SHU DI HUANG (radix Rehmanniae praeparata) 9g.
  • En cas de vide du Qi de la rate concomitant, ajouter (fu chao) BAI ZHU (rhizoma Atractylodis Albae) 9g, FU LING (sclerotium Poriae) 9g et (mi zhi) DANG SHEN (radix Codonopsitis) 9g.
  • Dans certains cas, il y a stagnation du Qi de l’épigastre sans surpression du foie. Dans ce cas, les principaux symptômes sont : distension, douleur et plénitude épigastrique, douleur mobile sans localisation fixe, éructations, régurgitations acides, inappétence, nausée, vomissements, borborygmes et constipation. Il n’y a pas de symptômes spécifiques de l’organe foie. Dans ce cas, nous pouvons utiliser RM 12 (Zhong Wan), EC 6 (Nei Guan), Rt 4 (Gong Sun) et GI 4 (He Gu) pour l’acupuncture et PAI QI YIN (Boisson carminative) comme formule de pharmacopée. Ses ingrédients sont : MU XIANG (radix Saussureae) 6g, XIANG FU (rhizoma Cyperi) 6g, (jiang zhi) HOU PO (cortex Magnoliae) 6g, (chao) CHEN PI (epicarpium Citri Reticulatae) 6g, ZHI KE (fructus Citri Aurantii) 6g, WU YAO (radix Linderae) 3g, HUO XIANG (herba Agastaches) 6g et ZE XIE (rhizoma Alismatis) 3g.

4. Surpression de chaleur dans le foie et l’estomac

Hiérarchisation des symptômes

  1. Douleur brûlante dans l’épigastre, aggravée par la pression, la douleur apparaît par crise
  2. Mauvaise haleine, éructations fétides, régurgitations acides, malaise épigastrique (Cao Za), bouche sèche, goût amer dans la bouche, soif, dysphorie agitation, irritabilité, crainte de la chaleur et préférence pour la fraîcheur
  3. Langue rouge, enduit lingual jaune – pouls Xian (en corde), Shuo (rapide).

Pour pouvoir poser le diagnostic il faut avoir les groupes 1 + 2 ou 1 + 3

Principes thérapeutiques

  • Clarifier l’estomac et drainer la chaleur
  • Disperser le foie et régulariser le Qi

Acupuncture & moxibustion
EC 6 (Nei Guan) Associés, ces points régularisent le Qi, harmonisent l’estomac et
RM 12 (Zhong Wan) arrêtent la douleur.

VB 34 (Yang Ling Quan) Associés, ces points clarifient l’estomac et drainent la chaleur.
E 44 (Nei Ting)
E 36 (Zu San Li)

Modifications

  • En cas d’éructations fréquentes, ajouter RM 13 (Shang Wan) et F 3 (Tai Chong).
  • En cas de douleur avec distension et plénitude épigastriques, éructations fétides et enduit lingual épais et gras, ajouter RM 21 (Xuan Ji) ou E 21 (Liang Men).
  • En cas de constipation et d’enduit lingual épais, sec et jaune, ajouter E 25 (Tian Shu) et Rt 6 (San Yin Jiao).
  • En cas d’hématémèse de sang frais, langue rouge avec un enduit jaune et pouls Xian (en corde) ou Shuo (rapide), ajouter EC 7 (Da Ling) et Rn 1 (Yong Quan).
  • En cas de langue rouge avec enduit jaune et pouls Xi (fin), Shuo (rapide), ajouter Rt 6 (San Yin Jiao) et Rn 3 (Tai Xi).

Pharmacopée
ZUO JIN WAN modifiée (Pilule du métal de gauche)

(sheng) HUANG LIAN (rhizoma Coptidis) 6g,
(zhi) WU ZHU YU (fructus Evodiae) 1g,
ZHI ZI (fructus Gardeniae) 9g,
MU DAN PI (cortex Moutan radicis) 6g,
CHEN PI (epicarpium Citri Reticulatae) 6g,
YU JIN (radix Curcumae) 6g,
BAI SHAO YAO (radix Paeoniae Albae) 9g,
ZHE BEI MU (bulbus Fritillariae Thunbergii) 6g,
GAN CAO (radix Glycyrrhizae) 6g.

Modifications

  • En cas de soif sévère, ajouter TIAN HUA FEN (radix Trichosanthis) 6g et LU GEN (rhizoma Phragmitis) 6g.
  • En cas de constipation, ajouter (sheng) DA HUANG (radix Rhei) 6g.
  • En cas de douleur sévère, ajouter (chao jiao) CHUAN LIAN ZI (fructus Meliae Toosendan) 6g et YAN HU SUO (rhizoma Corydalis) 9g.

5. Stase de sang

Hiérarchisation des symptômes

  1. Douleur épigastrique fixe, en coup de poignard ou coupante, aggravée la nuit, aggravée par la pression et l’ingestion de nourriture – douleur ancienne
  2. parfois hématémèse – parfois selles sanglantes
  3. Langue violacée avec parfois des taches de stase – pouls Se (rugueux).

Pour pouvoir poser le diagnostic il faut avoir les groupes 1 + 2 ou 1 + 3

Principes thérapeutiques

  • Activer le sang et transformer la stase
  • Harmoniser l’estomac et arrêter la douleur

Acupuncture & moxibustion
V 17 (Ge Shu) Associés, ces points activent le sang et transforment la stase.
V 21 (Wei Shu)
Rt 10 (Xue Hai)

RM 12 (Zhong Wan) Associés, ces points régularisent la dynamique du Qi du foyer médian
E 36 (Zu San Li) et arrêtent la douleur.

Modifications

  • En cas de douleur sévère, ajouter RM 13 (Shang Wan) et RM 10 (Xia Wan).
  • En cas de teint ivoire, lassitude mentale, manque de force et pouls Xi (fin), Ruo (faible), symptômes suggérant un vide de Qi et de sang dû aux saignements, ajouter RM 6 (Qi Hai), Rt 6 (San Yin Jiao).

Pharmacopée
SHI XIAO SAN modifiée (Poudre pour éclater de rire) plus DAN SHEN YIN (Boisson de radix Salviae Miltiorrhizae)

(cu zhi) WU LING ZHI (excrementum Trogopteri) 10g,
(sheng) PU HUANG (pollen Typhae) 10g,
DAN SHEN (radix Salviae Miltiorrhizae) 10g,
TAN XIANG (lignum Santali Albi) 3g,
SHA REN (fructus Amomi Villosi) 6g,
BAI SHAO YAO (radix Paeoniae Albae) 10g,
ZHI GAN CAO (radix Glycyrrhizae praeparata) 10g.

Modifications

  • En cas d’hématémèse, ajouter BAI JI (rhizoma Bletillae) 3g (en poudre, à avaler avec la décoction chaude) et SAN QI (radix Pseudoginseng) 3g (en poudre, à avaler avec la décoction chaude).
  • En cas de selles sanglantes, ajouter QIAN CAO GEN (radix Rubiae) 9g et SAN QI (radix Pseudoginseng) 3g (en poudre, à avaler avec la décoction chaude).
  • En cas de vide de Qi, ajouter (mi zhi) HUANG QI (radix Astragali) 15g et (fu chao) BAI ZHU (rhizoma Atractylodis Albae) 9g. Ne pas utiliser DANG SHEN (radix Codonopsitis) ici car il est contre-indiqué avec WU LING ZHI (excrementum Trogopteri).
  • En cas de distension et douleur, remplacer SHA REN (fructus Amomi Villosi) par MU XIANG (radix Saussureae) 9g.

6. Humidité chaleur obstruant le centre

Hiérarchisation des symptômes

  1. douleur de l’épigastre, syndrome Cao Za, sensation de brûlure ou de chaleur dan sl’estomac, bouche amère et sèche, soif sans envie de boire
  2. céphalée avec sensation de tête enveloppée, sensation de corps et de membres lourds, inappétence, nausées, urines foncées, selles difficiles à évacuer ou selles pâteuses et malodorantes, dermatose sur le visage sur le trajet du Yang Ming
  3. enduit jaune et gras, pouls Hua (glissant) et Shuo (rapide)

Pour pouvoir poser le diagnostic il faut avoir les groupes 1 + 2 ou 1 + 3

Principes thérapeutiques

  • clarifier la chaleur et transformer l’humidité
  • régulariser le Qi et harmoniser l’estomac

Acupuncture & moxibustion
RM 12 (Zhong Wan) Associés, ces points clarifier la chaleur dans le Yang Ming
E 44 (Nei Ting) et transforment l’humidité
Rt 9 (Yin Ling Quan)

EC 6 (Nei Guan) Il régularise le Qi et harmonise l’estomac

Pharmacopée
QING ZHONG TANG (décoction pour clarifier le centre)

Radix Scutellariae Baicalensis (Huang Qin) 6g
Fructus Gardeniae Jasminoidis (Zhi Zi) 9g
Rhizoma Pinelliae Ternatae (Ban Xia) 6g
Sclerotium Poriae Cocos (Fu Ling) 9g
Fructus Cardamomi (Bai Dou Kou) 6g
Pericarpium Citri Reticulatae (Chen Pi) 9g
Radix Glycyrrhizae (Gan Cao) 6g

Modifications

  • Si la chaleur domine et induit de la constipation, ajouter Radix Et Rhizoma Rhei (Da Huang) 3-6g, Fructus Immaturus Citri Aurantii (Zhi Shi) 6-9g.
  • Si la distension de l’estomac est sévère ou accompagnée d’une distension de l’abdomen, ajouter Cortex Magnoliae Officinalis (Hou Po), 9g, Pericarpium Arecae Catechu (Da Fu Pi), 9g.
  • S’il y a une intrication de froid et de chaleur, de vide et de plénitude, remplacer la formule par : BAN XIA XIE XIN TANG (Décoction de tuber Pinelliae pour drainer l’épigastre) : (jiang zhi) BAN XIA (tuber Pinelliae) 9g, GAN JIANG (rhizoma Zingiberis exsiccata) 6g, DANG SHEN (radix Codonopsitis) 9g, HUANG QIN (radix Scutellariae) 3g, HUANG LIAN (rhizoma Coptidis) 3g, DA ZAO (fructus Zizyphi Jujubae) 5 fruits et ZHI GAN CAO (radix Glycyrrhizae praeparata) 6g.

7. Froid vide de la rate et de l’estomac

Hiérarchisation des symptômes

  1. Douleur épigastrique sourde mais chronique qui perdure, qui traîne, améliorée par la pression et la chaleur et après l’ingestion de nourriture, mais aggravée à l’effort ou par le froid ou par la fatigue ou par un ventre vide
  2. Vomissements occasionnels de liquides clairs – inappétence – lassitude mentale – fatigue et manque de force – mains et pieds froids – selles molles
  3. Langue pâle parfois épaisse, enduit blanc – pouls Xu (vide), Ruo (faible).

Pour pouvoir poser le diagnostic il faut avoir les groupes 1 + 2 ou 1 + 3

Principes thérapeutiques

  • Tiédir le centre
  • Renforcer la rate
  • Harmoniser l’estomac
  • Arrêter la douleur

Acupuncture & moxibustion
V 20 (Pi Shu) Combinaison de points Bei Shu-transport du dos et Mu-collecteur.
V 21 (Wei Shu) Associés, avec application de moxibustion, ces points peuvent tiédir et RM 12 (Zhong Wan) disperser le froid pervers, tonifier la rate et harmoniser l’estomac.

EC 6 (Nei Guan) Associés, ces points peuvent régulariser le Qi et arrêter la douleur.
E 36 (Zu San Li)

Modifications

  • En cas de vomissements de liquides clairs, ajouter Rt 9 (Yin Ling Quan).
  • En cas de régurgitations acides, ajouter VB 34 (Yang Ling Quan).
  • En cas douleur froide dans l’épigastre, ajouter E 21 (Liang Men).
  • En cas de douleur épigastrique sévère, manque de chaleur dans les membres, enduit lingual gras et blanc et pouls Xian (en corde), Xi (fin), ajouter RM 13 (Shang Wan) et RM 10 (Xia Wan) pour tiédir le centre.

Pharmacopée
HUANG QI JIAN ZHONG TANG modifiée (Décoction de radix Astragali pour renforcer le centre)

HUANG QI (radix Astragali) 15g,
ZHI GAN CAO (radix Glycyrrhizae praeparata) 6g,
DA ZAO (fructus Zizyphi Jujubae) 6 fruits,
FU LING (sclerotium Poriae) 6g,
YI TANG (Saccharum Granorum) 25g,
(chao) GUI ZHI (ramulus Cinnamomi) 6g,
BI CHENG QIE (fructus Cubebae) 6g.
SHENG JIANG (rhizoma Zingiberis Recens) 6g,
BAI SHAO YAO (radix Paeoniae Albae) 9g,
(jiang zhi) BAN XIA (tuber Pinelliae) 9g,

Modifications

  • En cas de douleur épigastrique sévère, ajouter LIANG FU WAN (Pilules de rhizoma Alpiniae et rhizoma Cyperi), soit GAO LIANG JIANG (rhizoma Alpiniae) 9g et XIANG FU (rhizoma Cyperi) 6g.
  • En cas de froid vide sévère, ajouter GAN JIANG (rhizoma Zingiberis exsiccata) 6g.
  • En cas de vide de Qi sévère, ajouter DANG SHEN (radix Codonopsitis) 9g.
  • En cas de vomissements de liquides clairs, ajouter CHEN PI (epicarpium Citri Reticulatae) 9g et XUAN FU HUA (flos Inulae) 9g.
  • En cas de vomissements acides, supprimer YI TANG (Saccharum Granorum) et ajouter WU ZHU YU (fructus Evodiae) 3g et HUANG LIAN (rhizoma Coptidis) 3g.

8. Insuffisance du Yin de l’estomac

Hiérarchisation des symptômes

  1. Douleur brûlante dans l’épigastre sourde ou légère – faim sans envie de manger
  2. Bouche et gorge sèches – amaigrissement ou maigreur – parfois soif – constipation avec selles sèches – inappétence – dysphorie chaleur des cinq cœur
  3. Langue rouge avec peu d’enduit ou parfois langue complètement pelée – pouls Xi (fin), Shuo (rapide).

Pour pouvoir poser le diagnostic il faut avoir les groupes 1 + 2 ou 1 + 3

Principes thérapeutiques

  • Nourrir le Yin
  • Tonifier l’estomac

Acupuncture & moxibustion
V 20 (Pi Shu) Associés, ces points renforcent la rate et tonifient l’estomac.
V 21 (Wei Shu)
RM 12 (Zhong Wan)

E 36 (Zu San Li) Associés, ces points nourrissent le Yin et tonifient l’estomac.
Rn 7 (Fu Liu)

Modifications

  • En cas de lassitude mentale, souffle court, vertiges et faiblesse des membres, ajouter RM 6 (Qi Hai) pour augmenter le Qi.
  • En cas de faim sans désir de manger, ajouter RM 11 (Jian Li).
  • En cas de nausées, ajouter RM 13 (Shang Wan).
  • En cas de hoquet, ajouter EC 6 (Nei Guan).
  • En cas d’hématémèse, ajouter V 17 (Ge Shu).
  • En cas de selles sanglantes, ajouter Rt 10 (Xue Hai).

Remarque
Pour ce syndrome particulier, l’acupuncture est moins efficace que pour les autres syndromes de ce trouble. Il faut donc la combiner avec la pharmacopée

Pharmacopée
YI WEI TANG modifiée (Décoction pour nourrir l’estomac)

MAI MEN DONG (tuber Ophiopogonis) 9g,
NAN SHA SHEN (radix Adenophorae) 9g,
YU ZHU (rhizoma Polygonati) 9g,
SHENG DI HUANG (radix Rehmanniae) 12g,
BAI SHAO YAO (radix Paeoniae Albae) 9g,
ZHI GAN CAO (radix Glycyrrhizae praeparata) 9g.

Modifications

  • En cas de liquides lésés, avec soif sévère, ajouter TIAN HUA FEN (radix Trichosanthis) 9g.
  • En cas de selles sèches, ajouter XUAN SHEN (radix Scrophulariae) 9g et GUA LOU REN (semen Trichosanthis) 9g.
  • En cas de vide de Qi concomitant, ajouter SHAN YAO (radix Dioscoreae) 9g et (sheng) DANG SHEN (radix Codonopsitis) 9g.
  • En cas de douleur sévère de l’estomac, augmenter la posologie de BAI SHAO YAO (radix Paeoniae Albae) et ZHI GAN CAO (radix Glycyrrhizae praeparata) jusqu’à 12g. En cas de stase de sang concomitante, avec douleur coupante ou en coup de poignard, ajouter DAN SHEN (radix Salviae Miltiorrhizae) 9g et TAO REN (semen Persicae) 9g.

Remarques

  1. L’acupuncture et la moxibustion sont des thérapies très efficaces pour la douleur épigastrique, même quand cette douleur est associée avec ce que la médecine occidentale diagnostique comme « ulcère de l’estomac ».
  2. Comme l’estomac, associé à la rate, est responsable de la transformation des aliments, beaucoup de troubles de l’épigastre comme Wei Tong, sont dus à une diététique erronée. Par conséquent, il est important de découvrir toutes les mauvaises habitudes alimentaires des patients et de les conseiller pour trouver une nutrition plus harmonieuse. Les principales erreurs diététiques identifiées par la médecine chinoise sont :
  • Trop manger peut causer une stagnation d’aliments.
  • Une consommation excessive d’aliments sucrés, gras et de laitages peut causer de l’humidité et une stagnation d’aliments.
  • Une consommation excessive d’alcool, d’aliments rôtis, frits, chauds, épicés peut causer une chaleur de l’estomac.
  • Une consommation excessive d’aliments froids ou crus peut causer un froid de l’estomac.
  • Manger la nuit peut causer un vide du Yin de l’estomac.
  • Manger fréquemment avant que le dernier repas ait été digéré (grignotage) peut causer de la stagnation d’aliments.
  • Manger à des heures irrégulières, ne pas mâcher correctement, manger dans un environnement bruyant, stressant ou avaler rapidement peut causer une stagnation de Qi ou un vide du Qi de l’estomac.
  • Manger après un bouleversement émotionnel peut causer une stagnation du Qi de l’estomac ou une dysharmonie foie-estomac.

En plus de ces mauvaises habitudes alimentaires, nous pouvons ajouter la consommation de polluants et contaminants modernes dans les aliments et l’eau, tels que les conservateurs, additifs, insecticides, herbicides, engrais chimiques, colorants, hormones, antibiotiques, exhausteurs de goûts, stabilisants, etc.

Une autre cause très commune de douleur de l’estomac est une consommation fréquente, importante ou durable de certains médicaments occidentaux, tels que la cortisone, les antihistaminiques, l’aspirine, les antibiotiques et les anti-inflammatoires. Chacun d’eux à sa manière peut léser le Qi de l’estomac. Par exemple, les antibiotiques sont classés comme étant de nature froide. Par conséquent, ils peuvent léser le Qi de la rate et de l’estomac de la même manière qu’une administration excessive de Huang Lian (rhizoma Coptidis) pourrait le faire. Les antihistaminiques sont similaires aux remèdes chinois pour libérer la surface. Aussi un usage excessif de ceux-ci peut léser et consumer les liquides de l’estomac. L’aspirine est un remède qui active le sang. Utilisée en excès, elle peut attaquer et consumer le Qi, le sang et les liquides du corps.

Enfin, il ne faut pas oublier les causes émotionnelles quoi sont aussi souvent à l’origine des douleurs de l’estomac. Les émotions les plus inductrice de Wei Tong sont la colère, les soucis, la peur.

Cas clinique typique

Homme, 46 ans.
Douleur épigastrique depuis six ans et qui s’est fortement aggravée il y a un mois. « Ulcère gastro-duodénal » est le diagnostic posé par la médecine occidentale. Différents traitements moléculaires sont parvenus à atténuer la douleur mais n’empêchent pas de revenir. Depuis un mois la douleur a empiré à la faveur d’un excès de travail. L’absorption de nourriture soulage la douleur. Elle est de manière générale améliorée par la chaleur mais aggravée par le froid, distension et sensation de plénitude de l’estomac, sensation de faim, de tiraillement de brûlure dans l’estomac, bouche amère, urines foncées, fatigue, inappétence, enduit jaune et gras dans le centre de la langue, pouls Xi (fin) et Xian (en corde).

Donnez :

  • Nom de la maladie ?
  • Diagnostic différentiel ?
  • Mécanisme pathologique ?
  • Principes thérapeutiques ?
  • Traitements en acupuncture et en pharmacopée ?

 

Une nouvelle façon d'apprendre : les formations en ligne

Sionneau.com vous propose un nouveau concept de formation sous forme de vidéos à la demande (VOD) qui a les avantages suivants :

  • Vous pouvez suivre la formation de chez vous.
  • Vous pouvez regarder la vidéo du cours quand vous le souhaitez.
  • Vous pouvez regarder la vidéo à votre rythme, plusieurs fois si vous le souhaitez.
  • Contrairement à un webinaire ou à un séminaire qui sont en direct, qui obligent d’être présent à un moment précis, et qui ne peuvent être regardé qu’une seule fois, avec ces cours en vidéos vous avez 7 jours entiers pour en profiter.
  • Vous n'avez besoin que d'un ordinateur, du plugin Flash Player installé sur votre navigateur internet et d'une ligne ADSL normale.
  • C'est aussi simple que de regarder une vidéo sur YouTube.

Les différents sujets déjà en ligne :

Les émotions en médecine chinoise : http://sionneau.com/formations/formations-en-ligne/les-emotions-en-medecine-chinoise/

L'Esprit Originel : http://sionneau.com/formations/formations-en-ligne/LEsprit-Originel-Yuan-Shen/

image description